Skip to content

Articles de la catégorie ‘Ça se passait en 1900’

En 1900, la région de Québec vit quelques drames, mais la vie est tout de même agréable

On dit que la chanson magnifique, Un Canadien errant, d’Antoine Gérin-Lajoie, chantée pour la première fois en 1842, est maintenant connue de tous. Lire la suite

En 1900, voilà cent ans que Kamouraska est une place d’eau

Les touristes qui vont jouir de la fraîche brise sur la plage de Kamouraska se font de plus en plus nombreux. Lire la suite

Le quotidien montréalais Le Canada rend hommage à des jeunes du village de Lorette

Ceux-ci s’y prennent un peu tard, mais leur réalisation est bien sympathique. Lire la suite

La crainte des ambulants dans la région de Québec

La nouvelle provient de la ville même de Québec

Les fermiers, venus de la campagne, samedi, nous disent que les grandes routes sont remplies de cheminaux qui causent beaucoup de frayeur aux femmes qui restent seules à la maison.

 

Le Canada (Montréal), 20 juillet 1904.

En 1904, Sept-Îles se donne un premier conseil municipal

Havre-Saint-Pierre

Le 13 [juillet], a eu lieu l’élection des premiers conseillers pour la nouvelle municipalité de Sept-Isles. Le pôle de la votation a été ouvert de 11 heures a. m., le 13, et ajourné le 14 à 11.30 a. m.

Lire la suite

À Montréal, des produits alimentaires sont exposés à la contamination

Celui qui signe Honorius trouve cela incroyable. Il y va d’une lettre au rédacteur en chef de son quotidien.

Monsieur le rédacteur,
Lire la suite

En 1904, vraiment les automobilistes roulent trop vite à Montréal

Modèle d’auto apparaissant dans la publicité à Montréal en 1906

Les policiers vous auront à l’œil.

Lire la suite

Portrait approximatif d’un personnage inconnu

Je n’en savais rien avant que ma maison ne se mette à parler, échappant des morceaux de documents remontant à plus d’un siècle. J’arrive seulement, lentement, à préciser des souvenances.

Il s’appelait Joseph Napoléon Allard. Où et quand est-il né, mystère. Pour un temps, il habita Warwick. Caractéristique première, son grand amour des chevaux. Pourquoi, allez savoir. Peut-être venu d’une bonne bête que son père possédait et dont il prit soin étant enfant. Lire la suite

Le docteur Ernest Choquette célèbre le crépuscule, la venue de la nuit

Beau texte depuis Saint-Hilaire, en Montérégie.

Huit heures.
Lire la suite

« Enfant trouvé »

La nouvelle provient de Montréal.

Hier soir à 6 heures, on a trouvé un enfant nouveau-né à la porte du Bon-Pasteur. Il a été transporté chez les Sœurs Grises.

 

La Patrie (Montréal), 15 juillet 1890.