Skip to content

Articles de la catégorie ‘L’ours’

Visite de Pite Leroyer à Henryville

pierre leroyer

À la fin du 19e siècle et au début du 20e, un étrange personnage apparaît à quelques reprises dans la presse québécoise, Pierre Leroyer. Ici, dans ce texte, on l’appelle Pite et non Pierre. Homme des bois, il gagne sa vie de diverses manières. Le voici maintenant à Henryville, un village du Haut-Richelieu, avec une sorte de cirque animalier ambulant. Lire la suite

Cherchez-vous un livre sur les montreurs d’ours ?

Page couverture montreurs dours

Le voici. L’auteur, Louise Pagé, a travaillé sept ans à cet ouvrage. C’est en menant une recherche sur son ancêtre ariègois, Jean Broué Cabillot, qui est arrivé au Canada en 1885 comme montreur d’ours, qu’elle a documenté la vie de ces saltimbanques en terre d’Amérique. Et, étonnamment, ils provenaient de trois villages des Pyrénées françaises. Lire la suite

Des oursons en liberté dans le faubourg Saint-Roch, à Québec

ourson non signe

Samedi après-midi, une panique a été créée près du parc à bois, au Palais, par l’apparition soudaine de deux oursons venant de la rue Saint-Joseph. Lire la suite

Vous vous intéressez aux prénoms ?

nombreux prenoms

Voici pour vous à boire et à manger. De celle ou celui qui signe Loquela, dans le quotidien La Minerve (Montréal) du 30 décembre 1896. Lire la suite

Il prévient ses animaux de la rencontre de plusieurs enfants

Santa previent ses animaux (La Patrie, 4 dec. 1905)

La Patrie, 4 décembre 1905. Lire la suite

Une très étonnante publicité

Pere noel et voiture avec mitrailleuse (annonce de Scroggie)

En décembre 1902, pour mousser dans le journal La Patrie la venue prochaine du Père Noël à Montréal, le grand magasin Scroggie’s utilise cette image du personnage conduisant une machine de guerre, avec mitrailleuse à l’avant. Lire la suite

«Mort aux Teddy Bears»

teddy bear ourson toutouSouvent, le jeune enfant aime un toutou, une poupée, même sa douillette, en quelque sorte une prise au sol pour lui, la première autonomie, une complicité faisant renaître sa confiance, un instant échappée.

Tout juste au début du 20e siècle, fait nouveau, il peut se retrouver ami d’un ourson. À Montréal, le 21 juillet 1907, un chroniqueur de l’hebdo Le Bulletin trouve cela intolérable. Lire la suite

Un ours pour un évêque

deux ours noirsLe célèbre naturaliste [Alfred Edmund] Brehm racontait dans une conférence la jolie historiette suivante qu’il a apprise en Sibérie :

«Il y a quelque temps, un habitant du village de Tomski-Sovod était allé avec sa charrette dans un bois voisin pour y ramasser des pignons doux. Il avait déjà rempli à moitié son véhicule, lorsque, revenant avec une nouvelle charge, il aperçut grimpé sur sa voiture un ours qui, d’un air de profonde satisfaction, mangeait de ces fruits dont sa race est très friande. Lire la suite

Les montreurs d’ours plaisent aux enfants, mais guère à certains adultes

montreurs dours saint pamphile 1915

L’histoire se passe à Sorel le dimanche 13 mai 1883. Deux jours plus tard, le journaliste du bi-hebdomadaire Le Sorelois est mécontent. Lire la suite

«L’intelligence des animaux»

ours blancUn match est engagé depuis quelque temps. Il s’agit de savoir quel animal est le plus intelligent. Le Rappel marque les coups et semble donner une haute place à l’ours. Lire la suite