Skip to content

Articles de la catégorie ‘Les portes, synanthropie’

Coudon, Vous êtes-vous procuré cet ouvrage ?

À Vous de langue française, où que Vous soyez, si vous vous intéressez aux bêtes, y compris à vous-même, c’est majeur, le genre de livre qu’on espérait depuis un long moment. Je Vous le dis, vous n’avez pas idée. Et avec les médias d’aujourd’hui, Vous pouvez assurément le commander.

J’y ai même appris pourquoi je suis capable de mouvoir mes oreilles.

Et voici une présentation.

Malgré ces grands vents et ces fortes pluies, les framboisiers sauvages résistent

Deux plants font l’arc de cercle, touchant presque au sol. La charge est lourde à porter et l’été fut long.

Mais on tient, on tient.

Bien sûr que je leur parle et les touche doucement. Lire la suite

Dans les Hémérocalles fauves ayant repris vie à l’avant après les mois de beaux temps…

Un Geai bleu s’envole pour une inspection de la galerie.

Ce Corvidé est probablement un petit de l’année, parce qu’il ne craint pas du tout ma présence. Lire la suite

Fulbert Dumonteil au sujet du corbeau

Le Grand Corbeau et le Geai du Canada

Dans la presse québécoise de 1880 à 1910, les articles du naturaliste Jean-Camille Fulbert Dumonteil (1831-1912) ne sont pas légion. Étonnamment sur internet, on le présente davantage comme un écrivain et chroniqueur gastronomique. Lire la suite

Le train passe en ce moment. Ou peut-être entre-t-il plutôt en gare

Vous savez, en dehors de ce qu’on nous sert, nous menons en ce moment une grande réflexion sur les vivants autres que les humains. Nous vivons vraiment une grande période. Nous rattachons des fils, imaginés, pensés, hier, avant-hier, ou voilà plusieurs centaines d’années… peut-être des milliers d’ailleurs.

Lire la suite

La cohabitation

J’ai devant moi le Que-Sais-je de Guy Mathot, conservateur au Musée d’histoire naturelle des facultés universitaires de Namur, Les Papillons, (Paris, Presses universitaires de France, 1958, p. 45. Lire la suite

Cet écureuil roux est à un mètre de moi

Il y a un instant, je lui flattais le dos. Si peu sauvage, il est assurément un petit de l’année.

Pourtant, on arrive à percevoir l’emplacement de tétines. Ce serait plutôt une mère. Lire la suite

Conseils pour la rencontre d’une libellule

Vous habitez un pays de libellules ? Vous en avez de la chance. Vous pouvez approcher l’une d’entre elles de très près. Lire la suite

Dans le monde du second degré…

il arrive qu’on voit décoller des avions dans le cœur des marguerites. Lire la suite

Les gamineries d’un Azur printanier

Me rendant saluer mon cèdre et voir où en est la floraison des pruniers, voilà qu’un petit papillon, l’Azur printanier, curieux, dirait-on, commence à me tourner autour et ne veut plus me quitter. Il se pose d’abord sur le genou de mon pantalon. Lire la suite