Skip to content

Articles de la catégorie ‘Les portes’

Cet écureuil roux est à un mètre de moi

Il y a un instant, je lui flattais le dos. Si peu sauvage, il est assurément un petit de l’année.

Pourtant, on arrive à percevoir l’emplacement de tétines. Ce serait plutôt une mère. Lire la suite

Conseils pour la rencontre d’une libellule

Vous habitez un pays de libellules ? Vous en avez de la chance. Vous pouvez approcher l’une d’entre elles de très près. Lire la suite

Dans le monde du second degré…

il arrive qu’on voit décoller des avions dans le cœur des marguerites. Lire la suite

Les gamineries d’un Azur printanier

Me rendant saluer mon cèdre et voir où en est la floraison des pruniers, voilà qu’un petit papillon, l’Azur printanier, curieux, dirait-on, commence à me tourner autour et ne veut plus me quitter. Il se pose d’abord sur le genou de mon pantalon. Lire la suite

Étonnamment, retour sur la fidélité du chien

Et c’est pur hasard. Lire la suite

La routine de Gaspard

Il faut savoir que Gaspard vit avec mon grand ami de Lotbinière et qu’il passe ses nuits dans les bâtiments fermés. À son plein consentement d’ailleurs. Lire la suite

Extrait de « Nos humbles amis »

Je ne pourrais vous présenter Marcelle Blanche. Lire la suite

Les chevaux sont de bonnes bêtes

Celui-ci, que j’ai connu voilà seulement 48 heures, me voyant aujourd’hui en bordure de la clôture, est accouru en trottinant. Puis entendant mon propos à son égard, le qualifiant et le questionnant, il me proposa toutes sortes de mimiques et reniflait. Lire la suite

L’histoire du gros ours d’Auvergne

Il y en eut un à Paris il y a quelques années, que l’on montrait par curiosité.

La bonne bête endormait tous les soirs entre ses pattes velues le petit ramoneur dont elle s’était fait le père adoptif, à la mort de l’Auvergnat propriétaire de la ménagerie dont ledit ours constituait toute la collection d’histoire naturelle. Lire la suite

Roger Caillois et les pierres

Aimez-vous les pierres ? Quelle drôle de question, en effet. Nous sommes tous d’une indifférence absolue devant une pierre sur notre chemin. Lire la suite