Skip to content

Articles de la catégorie ‘Les poissons’

Au cimetière de Paimpol, en Bretagne, on a un grand respect pour les disparus en mer

Ce matin, j’ai été dans le cimetière de Paimpol, autour de sa vieille église, au sortir de la grand’messe. Lire la suite

Toujours au Salon international du livre de Québec et la Tunisie

Avec Moncef Ghachem, on peut passer des heures à l’écouter tant le dépaysement est grand. Cet homme chaleureux habite près de Carthage à la si longue histoire. Soixante–dix ans. Il vient d’une famille rare en Tunisie, dit-il, celle de pêcheurs depuis quatre générations. Il a connu Aragon, traduit René Char et Guillevic, parle de Flaubert. Il nous entretient des divers accents des langues arabe et française. On le questionne et toujours il avance ses réponses avec douceur, quasi avec tendresse. Lire la suite

Apparence qu’à Sorel, on ne prend que du vieux poisson

La nouvelle parvient de cette paroisse en bordure du fleuve Saint-Laurent. Lire la suite

« Poisson d’avril »

Nous voici à Montréal.

Hier étant le 1er avril et en même temps la journée dédiée au « Poisson d’Avril », il s’est passé en certains bureaux publics de véritables farces parmi les employés.
Lire la suite

L’histoire se passe à Kahnawake, une réserve indienne des Mohawks, le long du Saint-Laurent, en Montérégie

On a vu sur le bord de l’eau, samedi matin, à Caughnawaga, un renard brun.

Le farouche habitant de la forêt avait été attiré par l’odeur d’une certaine quantité de poissons que les pêcheurs avaient laissés sur la glace. Lire la suite

Le chant peut-il venir de très loin ?

Les océans nous semblent un milieu très silencieux, dit Greta Keenan, mais si vous écoutez attentivement, vous pouvez percevoir le chant d’une chorale de poissons. Lire la suite

Grondines entre 1880 et 1910 (Second billet de deux)

Dans ma grande chronologie de 840 pages de la presse québécoise entre 1880 et 1910, nous poursuivons la quête des mentions de Grondines à partir du mois d’avril. Hier, on retrouvait les trois premiers mois de l’année. Filons.

«Le capitaine Labranche, de Montréal, arrivé aujourd’hui de Portneuf, rapporte que le fleuve est libre de glace depuis Montréal jusqu’aux Grondines. Lire la suite

Grondines entre 1880 et 1910 (Premier billet de deux)

Ma grande chronologie venant du dépouillement de la presse québécoise compte maintenant 840 pages. Imaginons que vous êtes de Grondines, sur les rives du Saint-Laurent, quasi à mi-chemin entre Québec et Trois-Rivières. Lire la suite

Le cœur de la Terre bat à travers ses êtres naturels

Ses plantes, ses arbres, ses insectes, ses oiseaux, ses bêtes et les personnes de bonne volonté.

Caillois ajouterait sans doute ses pierres, au temps lent. Lire la suite

À Bastiscan, on pêche le petit poisson des chenaux dans le fleuve, près de la rive

Le correspondant de La Patrie à cet endroit raconte. Lire la suite