Skip to content

Articles de la catégorie ‘Les mammifères’

Un concert qui soudain réservait une surprise

Le 22 avril 1907, à Longueuil, à l’occasion de la Saint-Georges, la fête patronale du curé Payette, on assiste à un concert magnifique au couvent local.

Les jolies décorations agrémentées çà et là de fleurs et de feuillages, les blanches toilettes de nos mignonnes artistes, le nombreux auditoire composé de l’élite de notre population, donnait à cette fête intime un cachet tout particulier.
Lire la suite

On trouve de bien petites vaches sur la Côte-du-Sud

Les ventes traditionnelles du printemps donnent lieu à des scènes vraiment cocasses. Lire la suite

Trois-Rivières est pauvre en lièvres, mais seulement pour un temps

Les lièvres étaient rares et d’un prix élevé sur notre marché samedi, mais, à présent que nous avons un pont de glace sur le fleuve, on compte en être bien approvisionné par les chasseurs de la rive sud. Lire la suite

Et quel est ce félidé bas sur pattes qui vient de laisser cette trace ?

Les dindons de Dosquet et le nouveau casse-tête

Anne-Marie m’écrit :

Aujourd’hui, nous avons eu des surprises… Déjà, le matin, un lièvre a passé devant notre porte. Il était trop vite… Pas de photos… Lire la suite

L’hiver, la vie en forêt (Premier de deux billets)

Voici l’hiver arrivé,

Les rivières sont gelées,

C’est le temps d’aller au bois

Manger du lard et des pois ! Lire la suite

L’espérance de vie des bêtes

Pour une de ces braves abeilles, chère à Maeterlink, qui ne vit qu’une année à peine, une sinistre araignée dure sept ans ; un lièvre et un lapin entre sept et huit ans ; une tanche, une poule, un moineau, une chèvre, un serin et un grillon, dix ans. Lire la suite

Noël, par Louis Fréchette (Premier de deux billets)

L’écrivain Louis Fréchette (1839-1908) y est allé, un jour, d’un texte sur la Noël. Le voici. Il s’agit, bien sûr, de la Noël de son époque et non d’aujourd’hui.

Reste-t-il encore quelque chose à dire ou à écrire sur la fête de Noël, la fête des petits enfants, la fête de la famille, la plus touchante des fêtes chrétiennes.

Non peut-être.

Les poètes l’ont chantée. Lire la suite

Alphonse Lusignan parle du mois de novembre

Ce journaliste fait partie des grands écrivains québécois d’il y a un un plus de cent ans. Il a traité de mille et un sujets, mais, étonnamment, il aimait s’attarder au mois de novembre. Voici l’extrait d’un de ses textes sur le mois dit des morts, « Novembre ». Lire la suite

Des questions d’aujourd’hui que nous nous posions déjà hier

La presse québécoise de 1880 à 1910 réserve des surprises. Lire la suite