Skip to content

Articles de la catégorie ‘La nuit’

Contribution à une histoire de la nuit au Québec

En 1903, on a trouvé dans les archives de la ville de Montréal un document intéressant.

D’abord, on donne le nom des allumeurs de réverbères et le nombre de fanaux dont ils sont responsables :

Jean Joseph Lampkin : 54

Joseph Sir : 54 Lire la suite

En 1903, Saint-Gabriel-de-Brandon, dans la région de Lanaudière, vit encore dans le noir, la nuit

Et ça s’explique.

Il y a quelques années, M. C. Beausoleil, à qui St-Gabriel est redevable de sa rapide extension et de sa prospérité actuelle, avait fait en pur don, à la municipalité du village, une centaine de poteaux en fonte avec réverbères. Lire la suite

Alors que les jours raccourcissent

Et que les soirées se font plus longues, pourquoi ne pas s’aménager un petit coin douillet, histoire de nourrir avec bonheur le retour dans la maison ?

Le quotidien La Patrie, édition du 15 septembre 1906 y va de sa proposition.

Extrait de L’Opinion publique (Montréal), édition du 16 septembre 1880

L’historien Benjamin Sulte raconte l’hiver québécois aux Français de France (second de trois billets)

Retour à ce texte d’abord publié à Paris dans la Revue du Monde latin. Nous voilà bien en hiver, Sulte a lancé le propos. Et il est heureux, il se fait vendeur.

À mesure que la neige tombe, la circulation des voitures la plombe sur les routes. Elle forme une couche ferme, où les traîneaux courent avec une facilité incroyable. Dans les champs, elle reste molle. Lire la suite

Enfin une carte du ciel au moyen de la photographie !

Et l’appel est lancé depuis Paris. Lire la suite

L’historien Benjamin Sulte raconte l’hiver québécois aux Français de France (premier de trois billets)

Le quotidien montréalais La Patrie reprend un article de Sulte paru dans la Revue du Monde latin, publié à Paris. Lire la suite

Aller-retour depuis Lévis, ça vous dirait ?

Faire le tour de l’île d’Orléans par cette soirée magnifique.

Le Canadien (Québec), 8 septembre 1886.

« Nous ne vivons pas seulement dans l’Univers. L’Univers vit à l’intérieur de nous »

Au cours de l’été, le quotidien français Le Monde a réservé beaucoup de ses pages à des questions débattues en ce moment. Dans la série « Les best-sellers à l’étranger », par exemple, Corine Lesnes, correspondante du journal à San Francisco, a rencontré Neil deGrasse Tyson, directeur du planétarium Hayden de New York, qui vient de publier chez Belin Petite excursion dans le cosmos. Lire la suite

Le grand plaisir de la lecture au lit !