Skip to content

Articles de la catégorie ‘Arbuste, arbre et forêt’

Au printemps, avant la feuillaison des arbres, la parole est aux fleurs

Bientôt, sans lumière directe, les fleurs faneront et les plantes se confondront avec le tapis végétal.

À l’occasion, on aperçoit une bille bien conservée, qui a passé l’hiver sous la neige. Lire la suite

Extrait d’une anthologie sur les arbres

En 2017, Luciano Melis, préfacé par Pierre Rabbi, a publié une anthologie sur les arbres. Y apparaissent des textes de diverses provenance. Du Québec en particulier, on  retrouve Albert Lozeau et Pamphile LeMay, par exemple. Lire la suite

Chez mes amis Anne-Marie et Heinz, la vie s’impatiente

Elle crie.

Merci, chère Anne-Marie, pour ces bien belles images, et cordiales salutations à vous deux. Lire la suite

En 1907, on aura longtemps attendu le printemps

Le printemps se maintient au froid. Lire la suite

Bientôt, deux bourgeons de cerisier s’ouvriront bordés de duvet

Lire la suite

La dormance de l’hiver

De tous les livres du biologiste et botaniste Jean-Marie Pelt, j’aime particulièrement Fleurs, fêtes et saisons, car l’auteur colle au calendrier, parle de nombre de plantes et remonte aux croyances anciennes lorsqu’il le peut.

Voici, par ailleurs, son texte sur la dormance de l’hiver. Lire la suite

Et voilà que la poudrette se fait retrousser la robe par un bon vent du nord-est

Une nouveauté pour elle.

Et les deux bourgeons bien cachés cette fois-ci. Lire la suite

Qui veut utiliser la coulée printanière des érables dans une histoire du climat québécois doit être bien prudent

Certaines années, les érables sont généreux dans une paroisse donnée, mais très avares pour une communauté peu éloignée. Voyez le printemps de 1907. Lire la suite

Dans la série « Les inventions de la vie » (102bis)

Trois jours plus tard.

Par un grand vent d’ouest.

La création — le mariage d’une plume, de deux bourgeons d’un Cerisier à grappes et du vent — tient toujours. Lire la suite

« La plantation du mai sur la glace »

Les Français qui sont venus prendre racine le long du Saint-Laurent ont apporté une coutume de chez eux, la plantation du mai. Lire la suite