Skip to content

Articles de la catégorie ‘Arbuste, arbre et forêt’

L’exceptionnelle, l’unique

La « cage », une façon de faire répandue

Finalement, la cage, une technique ancienne est connue de plusieurs le long du fleuve. Lire la suite

Les couleurs que l’été cachait

Maintenant visibles pour seulement quelques jours. Lire la suite

Ohé ! On vend du lièvre au marché de Trois-Rivières !

C’est défendu à ce temps-ci, les amis !

La Législature de Québec a passé dans sa dernière session une loi concernant la chasse et qu’il est important de faire connaître aux pauvres gens, pour leur sauver des amendes.

Par exemple, il est défendu de prendre ou tuer le lièvre, ou de l’apporter sur le marché avant le 1er novembre, c’est-à-dire le jour de la Toussaint. Lire la suite

Le sort des feuilles

La vie qui elle-même se définit. Lire la suite

Saint-Césaire, vous avez un héros (troisième de trois billets)

Retrouvons Antoine Gagné, dit Bellavance, 104 ans, qui confiait au reporter de La Patrie qu’il n’avait jamais été un grand buveur d’alcool, bien au contraire. L’homme à la mémoire infaillible répond aux questions du journaliste.

« Et le tabac, M. Gagné ?
Lire la suite

De la fenêtre de mon ami à la campagne

Moment de tendresse.

Jaseur des cèdres heureux dans le sorbier du Canada, autrement appelé « cormier ».

Les oiseaux amants des fruits sont fous de cet arbre. Lire la suite

« La sécheresse, une cause de grand danger dans le Nord de Montréal »

Tous les cultivateurs du Nord de Montréal se sont plaints de la sécheresse de l’été qui a nuit considérablement à leurs récoltes ; et cette sécheresse subsiste encore. Lire la suite

Enfin les fruits de l’aubépine en septembre !

Voilà bien 15 ans, peut-être 20, que cette aubépine « sauvage » est chez moi, un cadeau. Après quelques années, elle a fleuri, puis s’est mise à faire des fruits. Mais, invariablement, ceux-ci tombaient après quelques semaines. Lire la suite

L’historien Benjamin Sulte raconte l’hiver québécois aux Français de France (second de trois billets)

Retour à ce texte d’abord publié à Paris dans la Revue du Monde latin. Nous voilà bien en hiver, Sulte a lancé le propos. Et il est heureux, il se fait vendeur.

À mesure que la neige tombe, la circulation des voitures la plombe sur les routes. Elle forme une couche ferme, où les traîneaux courent avec une facilité incroyable. Dans les champs, elle reste molle. Lire la suite