Skip to content

Articles de la catégorie ‘L’écureuil, le tamia’

Quelqu’un est passé

Est-on à manigancer entre écureuils ?

Et le voilà à nouveau au museau ferrugineux

Le prix pour les voyages dans les terriers aux sentiers bien étroits, riches en poussière de fer. Mais ça lui va tout à fait, à ce petit de l’année.

Il semble cependant blessé sur le nez. Lire la suite

Fin de saison pour les abreuvoirs à colibri

L’un d’eux avait coulé sur la galerie.

Un jeune tamia, audacieux, au museau de terre ferrugineuse, découvre le bon goût de l’eau sucrée. Lire la suite

Chacun a trouvé son espace

Le Cisseps à col orangé présent depuis maintenant un mois. Protégé par ses couleurs.

Les oiseaux craignent le gris tirant sur le noir et l’orangé. Lire la suite

Cet écureuil roux est à un mètre de moi

Il y a un instant, je lui flattais le dos. Si peu sauvage, il est assurément un petit de l’année.

Pourtant, on arrive à percevoir l’emplacement de tétines. Ce serait plutôt une mère. Lire la suite

De la grande poète Emily Dickinson

Quelques lignes anonymes en 1955 la présente ainsi : Lire la suite

On dirait cette année mes tamias plus confiants

Ils vont et viennent, plus nombreux d’ailleurs, sans qu’à chaque fois l’inquiétude les oppresse d’un prochain prédateur.

Apparence qu’une écureuil rousse vit la maternité

Lire la suite

J’aime tant l’enjouement printanier du Tamia rayé

Il est chez lui, cela se voit bien. Il va jusqu’à occuper ma chaise et mon banc sur la galerie avant. Tout à fait confiant. Lire la suite

Le Tamia rayé est là depuis quatre jours

Ce petit rongeur est le plus inquiet des animaux, car aucune autre bête ne connaît autant de prédateurs que lui. À tout moment, la mort peut le frapper. L’écureuil, son cousin, peut le tuer. Un rapace passe et l’attrape. Lire la suite