Skip to content

Articles de la catégorie ‘L’écureuil, le tamia’

Cet écureuil roux est à un mètre de moi

Il y a un instant, je lui flattais le dos. Si peu sauvage, il est assurément un petit de l’année.

Pourtant, on arrive à percevoir l’emplacement de tétines. Ce serait plutôt une mère. Lire la suite

De la grande poète Emily Dickinson

Quelques lignes anonymes en 1955 la présente ainsi : Lire la suite

On dirait cette année mes tamias plus confiants

Ils vont et viennent, plus nombreux d’ailleurs, sans qu’à chaque fois l’inquiétude les oppresse d’un prochain prédateur.

Apparence qu’une écureuil rousse vit la maternité

Lire la suite

J’aime tant l’enjouement printanier du Tamia rayé

Il est chez lui, cela se voit bien. Il va jusqu’à occuper ma chaise et mon banc sur la galerie avant. Tout à fait confiant. Lire la suite

Le Tamia rayé est là depuis quatre jours

Ce petit rongeur est le plus inquiet des animaux, car aucune autre bête ne connaît autant de prédateurs que lui. À tout moment, la mort peut le frapper. L’écureuil, son cousin, peut le tuer. Un rapace passe et l’attrape. Lire la suite

Qu’est-ce donc qu’a trouvé cet écureuil enlisé, mais heureux ?

Où a-t-il déniché cette chose à laquelle il tient manifestement ? Un objet de provenance humaine ? Les voisins sont bien loin. Lire la suite

Tout va basculer maintenant

Chaque année, à ce temps-ci, le temps se répète. Voilà plus de 40 ans que je l’observe. Un lourd silence a pris place. Sauf quelques corneilles, les oiseaux ne disent mot. Lire la suite

Il dort

Comme le font les écureuils à cet endroit, les jours de temps chaud.

Mais lui est d’hiver.

Sans doute heureux de ne pas apercevoir le soleil. Lire la suite

Pomme mise en réserve

pomme-mise-en-reserve

Un écureuil se fait du cinéma au vu et au su de tout le monde.