Skip to content

Articles de la catégorie ‘La culture’

De l’anthologie proposée par Ôoka Makoto

Au printemps si rare quand la glace est rompue

Parle d’abord au cœur de l’eau qui coule sous la neige.

 

Minamoto No Yorimasa Lire la suite

Connaissez-vous « Rondeur des jours » de l’écrivain français Jean Giono ?

Il y a plein de tendresse dans ce livre, et des surprises magnifiques. Voici un  de ces passages.

Les enfants sortent de là [d’une école primaire communale à l’usage des fermes] en se tenant la main, et ils partent seuls sur le plateau pour des quatre ou cinq kilomètres dans cette lumière de fin du monde qui tombe du ciel au crépuscule. Alors, la femme, toute pâle, s’avance des enfants. Elle ne dit rien. Elle n’a besoin de rien dire, elle regarde les enfants avec ses beaux yeux.
Lire la suite

Quand Hermann Hess était aussi poète

L’œuvre de ce romancier, essayiste, et peintre (1877-1962) né en Allemagne et obtint la nationalité suisse en 1924, connut une véritable renaissance au cours des années 1960 et 1970. On s’échangeait ses ouvrages comme Siddhartha (1922), Le Loup des steppes (1927), Narcisse et Goldmund (1930) et Le Jeu des perles de verre (1943).

Peu savaient qu’il fut aussi poète. Voici. Lire la suite

Tout pour faire peur

Cela se passe dans l’est de Montréal. Le quotidien La Patrie propose cette histoire à la une. Lire la suite

Du poète Albert Lozeau

L’étoile Lire la suite

Il fut un temps où la fougère avait bien mauvaise réputation en France

Le biologiste et botaniste Jean-Marie Pelt l’évoque.

Au Moyen Age, la fougère était considérée comme une plante peu fréquentable : les squames brunes et les amas de spores rougeâtres sous ses frondes la firent suspecter de quelque commerce sacrilège avec  le Malin, dont on sait qu’il roussit tout ce qu’il touche.
Lire la suite

Le cirque Ringling Brothers s’en vient à Montréal

Voilà une centaine d’années, les cirques en juin, juillet et août étaient fort populaires.

Ils arrivent la plupart du temps des États-Unis. Et, invariablement, une semaine ou deux avant leur venue, on délègue un représentant dans les villes où ils passeront. Cet employé , bilingue il, va sans dire, doit s’assurer d’une excellente publicité afin que, le jour venu, l’argent coule à flots. En 1904, les lecteurs du quotidien La Patrie apprennent que le Ringling Brothers s’en vient. Lire la suite

Lecture publique de « Québec, Printemps 1918 »

Mon amie Lorraine Côté, comédienne, enseignante en théâtre et metteure en scène, travaille depuis décembre dernier à préparer une lecture publique de la pièce de théâtre « Québec, Printemps 1918 ». Lire la suite

On ne chantera jamais assez l’importance de l’instant

Plusieurs, dont beaucoup parmi les grands, s’y sont arrêtés.

Dans son chapitre sur l’instant vécu, l’essayiste Jean Onimus (1909-2007), attentif aux mutations de la culture et de la société, y revient. Lire la suite

J’aime beaucoup ce qu’arrive à aller chercher dans la langue de chez nous la poète et romancière de Québec, Isabelle Forest

Voyez ici la succession d’images.

 

une odeur la réchauffe

le café moulu par la mère

dans la pièce voisine

elle colle sa joue sur le bois de la porte Lire la suite