Skip to content

Articles de la catégorie ‘Littérature’

Coup de chapeau au Grand Cirque Ordinaire

En 1969, apparaît, au Québec bien sûr, Le Grand Cirque Ordinaire, six jeunes qui nous proposent du théâtre chanté. Lire la suite

De nouveau, retour à Albert Lozeau

Ce poète québécois est présent sur ce site depuis le début. Il décède bien jeune, en 1924, à 46 ans. Je possède plusieurs livres de cet auteur. Et, étonnamment, dans celui-ci, publié une année après son décès, aucun nom d’éditeur n’apparaît. Déjà paru en 1912, peut-être était-il épuisé en 1925 et on s’est empressé de le rééditer ?

Le poète avait dédié ce livre ainsi à Louis Fréchette, alors décédé. Et voici le prologue qu’il proposait : Lire la suite

Si intéressée à la Grèce antique, la grande Simone Weil a même traduit la plupart des fragments d’Héraclite

Venant d’Éphèse, Héraclite est un philosophe grec de la fin du 6e siècle av. J. C. Appartenant à l’école des présocratiques, il est passé à l’histoire pour ce qu’on appelle ses Fragments, des réflexions bousculant la pensée rationnelle. Lire la suite

Salut, cher Gérald Godin, simplement comme ça, par un beau jour d’été

On ne t’oublie pas, diable !

Dans les livres de mon ami Gérald (1938-1994), j’ai des dédicaces telles que je ne pourrais m’en défaire. Peut-être simplement les donner à mes enfants. J’aime les bouquinistes, mais je serais triste de savoir que les mots qu’il m’adressait ont été largués, errent. D’ailleurs, pourquoi m’en défaire ? J’y reviens souvent. Lire la suite

Réflexion sur la main

De l’écrivain, poète et peintre d’origine belge Henri Michaux (1899-1984).  Lire la suite

Retour à madame Francœur

Vous vous souvenez de cette dame de Québec qui avait publié à 30 ans un premier livre de belle qualité, Prix David 1935, et à l’égard de laquelle le milieu fut bien méchant. Plus jamais désormais elle ne proposera quoi que ce soit. Lire la suite

De « La Source grecque »

La grande Simone Weil, l’exigeante Simone Weil s’est beaucoup abreuvée à la Grèce antique.

Ouvrière en 1936, elle écrit à son patron, le directeur de l’usine :

Je me demandais avec inquiétude comment j’arriverais à prendre sur moi d’écrire en me soumettant à des limites imposées, car il s’agit évidemment de vous faire de la prose bien sage, autant que j’en suis capable… Lire la suite

Voilà un livre fort étonnant

Imaginé par l’écrivain, poète et folkloriste Sayd Bahodine Majrouh (1928-1988). Héritier d’Omar Khayyâm, il fut assassiné à Peshawar, au Pakistan. Ici, il donne la parole aux femmes pashtounes des vallées afghanes et des camps de réfugiés du Pakistan. Le quatrième de couverture parle de chants improvisés d’une extrême intensité, d’une foudroyante violence. Lire la suite

Vous entrez chez un bouquiniste, que faire ?

D’abord, c’est certain, il offre des livres qui ont connu d’autres mains que les vôtres. Les vendeurs de livres neufs n’aiment guère qu’on les qualifie de bouquinistes, pourquoi contester leur bonheur de vendeurs de livres neufs, appelons-les libraires.

Pour mon travail, pour la culture que je n’ai pas encore eu le temps d’acquérir, j’aime beaucoup les bouquinistes offrant des ouvrages à prix modestes, vivant moi-même humblement. Lire la suite

« Nous sommes trois frères »

En 2001, le conteur, chanteur et ethnographe québécois Michel Faubert, originaire de Rigaud, à la carrière fort originale, publie Mers et Montagnes, un recueil de poésies traditionnelles majoritairement tirées du répertoire des ballades et complaintes qu’il a collectées au Québec depuis le milieu des années 1970. Lire la suite