Skip to content

Articles de la catégorie ‘Littérature’

Les bouts de papier de Georges Perros

Le poète et écrivain français Georges Perros (1923-1978) ne voulait rien échapper, avait la manie des bouts de papier. Tout lui était bon, dit-il : bouts de papier justement, tickets de métro, boîtes d’allumettes, pages de livre… Ces mots échappés feront d’ailleurs l’objet de sa première publication, en 1960.

Voyez quelques avancées. Lire la suite

« Quand vous voyez »

Pernette de Guillet (1520-1545) à son amour. Lire la suite

« Septembre »

La gerbe est dans la grange ; au loin les champs sont verts ;

L’herbe vive recroît en dérobant le chaume Lire la suite

L’historien Benjamin Sulte raconte l’hiver québécois aux Français de France (second de trois billets)

Retour à ce texte d’abord publié à Paris dans la Revue du Monde latin. Nous voilà bien en hiver, Sulte a lancé le propos. Et il est heureux, il se fait vendeur.

À mesure que la neige tombe, la circulation des voitures la plombe sur les routes. Elle forme une couche ferme, où les traîneaux courent avec une facilité incroyable. Dans les champs, elle reste molle. Lire la suite

L’historien Benjamin Sulte raconte l’hiver québécois aux Français de France (premier de trois billets)

Le quotidien montréalais La Patrie reprend un article de Sulte paru dans la Revue du Monde latin, publié à Paris. Lire la suite

Le grand Arthur Buies aime la ville de Québec sans réserve

Bien que né à Côte-des-Neiges, à Montréal, l’écrivain et journaliste Arthur Buies en est venu à aimer follement Québec. Il y est décédé, d’ailleurs, rue D’Aiguillon le 26 janvier 1901 et repose au cimetière Belmont.

Sur Québec, il écrit : Lire la suite

« L’après-midi… »

L’après-midi d’un dimanche, je voudrais bien,

quand il fait chaud et qu’il y a de gros raisins, Lire la suite

Le grand plaisir de la lecture au lit !

Reconnaissance de la rivière des Outaouais

Depuis un an, l’Ontario et le Québec ont désigné la rivière des Outaouais, frontière commune, comme « lieu historique ». Cela dit, il y a longtemps — 55 ans —  que le violoneux, poète, conteur, auteur de chansons passées à l’histoire, décorateur dans une autre vie, Jean-Paul Filion (1927-2010) a rendu hommage à la rivière des Outaouais. Lire la suite

Voici un bien étonnant poète

On dirait qu’il déconstruit et construit tout à la fois. Au début, on se demande dans l’œuvre de qui on est tombé, ne reconnaissant pas le patron classique d’une démarche poétique. Suis-je bien là ? Est-il bien là ? Où allons-nous en quelques mots ?

Roberto Juarroz, son nom. Poète argentin (1925-1995), dont toute l’œuvre a pour titre, unique, « Poesia vertical » [Poésie verticale]. Il n’a jamais donné de titre à ses poèmes, seul varie le numéro d’ordre. Lire la suite