Skip to content

Articles de la catégorie ‘Le paranormal’

Ohé ! chers vous autres de Lanaudière et des environs

Assister à une rencontre sur les fantômes, les revenants, les serpents de mer et les pommes de terre qui dansent dans les caves, la nuit venue, ça vous dirait ? Lire la suite

Une histoire québécoise du ciel serait fascinante

Imaginons un instant. Lire la suite

Les serpents de mer au Québec ne se comptent plus, ma foi !

En voici un nouveau à Côteau Landing, dans le comté de Soulanges.

Samedi dernier, M. A. E. Gervais, avocat des Trois-Rivières en promenade chez un parent du Côteau Landing, partit pour une excursion de pêche en compagnie de M. J. A. Chagnon, avocat de l’endroit, et de M. Joseph Parayre, instituteur.
Lire la suite

Vocabulaire des vieux conteurs québécois du 19e siècle lié aux éléments de la nature (Second billet de deux)

En 1908, l’historien, archiviste et journaliste Édouard-Zotique Massicotte publie une anthologie de 24 contes et légendes traditionnelles. À la fin de l’ouvrage, il sent le besoin d’expliquer plusieurs mots. Lire la suite

Une éclipse de soleil, occasion de revenir sur les vieilles croyances

Vendredi prochain, il va se produire dans le ciel un phénomène très intéressant et qui se voit assez rarement sous notre ciel. Lire la suite

Un « déserteur du monde des esprits » se manifeste

Et la presse québécoise continue d’être un support du paranormal. Lire la suite

Une bête bien étrange

La nouvelle provient d’Halifax, la capitale de la Nouvelle-Écosse. Lire la suite

Que comprendre encore ?

Le Quotidien de Lévis annonce avec un grand sérieux qu’on a vu passer dans le bas du fleuve, l’autre jour, un cheval de mer, que deux ou trois cents veaux-marins accompagnaient. Lire la suite

Que faire pour attraper le serpent de mer de l‘Hudson ?

La nouvelle vient de New York. Lire la suite

Le naturaliste Fulbert-Dumonteil au sujet de certains papillons de France

Passons en revue nos plus beaux papillons de France d’un coup de plume aussi rapide que leur vol, nous arrêtant à chacun d’eux comme chacun d’eux s’arrête à la fleur qu’il aime.

Et imaginez — ô surprise ! — que le naturaliste débute avec le Grand Porte-Queue (Papilio cresphontes, Giant swallowtail) qui, depuis quelques jours a fait l’objet d’un commentaire sur ce site de Madame Marquis, de Saint-Eustache, et de Madame Lachance, de Val-des-Monts. Lire la suite