Skip to content

Articles de la catégorie ‘Fêtes’

Il fut un temps où la fougère avait bien mauvaise réputation en France

Le biologiste et botaniste Jean-Marie Pelt l’évoque.

Au Moyen Age, la fougère était considérée comme une plante peu fréquentable : les squames brunes et les amas de spores rougeâtres sous ses frondes la firent suspecter de quelque commerce sacrilège avec  le Malin, dont on sait qu’il roussit tout ce qu’il touche.
Lire la suite

La fête réussie nous fait remonter à notre enfance rêvée

En 1966, la sociologue Denise Lemieux a publié une réflexion magnifique sur le thème du temps et de la fête

J’aime beaucoup sa chute :

Les différents aspects de la fête nous semblent correspondre à ce que nous avons dit de la poésie : compensation ou évasion, recherche du sens et de la cohérence du monde, tentative de transformer le réel en puisant aux sources d’une enfance devenue mythique. Lire la suite

« La plantation du mai sur la glace »

Les Français qui sont venus prendre racine le long du Saint-Laurent ont apporté une coutume de chez eux, la plantation du mai. Lire la suite

Au début du 20e siècle, l’évêque de Montréal déplore ce qu’est devenue la première communion

À l’occasion, lire la presse québécoise de 1880 à 1910 permet de voir clairement que nous venons de bien loin. Lire la suite

Comment on fixe le jour de Pâques

On pose la question fréquemment. Lire la suite

Joyeuses Pâques !

Aujourd’hui, défilé de la Saint-Patrick dans les rues de Québec par une température de zéro

Physionomies. Lire la suite

En 1908, on recourt encore au charivari

La nouvelle paraît dans le quotidien montréalais La Patrie, édition du 20 mars 1908.

Bonne fête nationale, chères Irlandaises, chers Irlandais (17 mars)

Retour en 1904.

Elle est bien calme, bien tranquille de ce temps-ci, notre vieille capitale. Lire la suite

Voici le temps des sucres

Les sucres, de Henri Julien, La Patrie, 1er mars 1902

Encore quelques jours et l’on « entaillera » dans le sud de la province.

Puis, à mesure que les souffles attiédis envahiront le nord, toute la région des érablières suivra l’exemple. Partout ce sera le bon « temps des sucres ». Lire la suite