Skip to content

Un loup-garou sur le pont Garneau, à Saint-Romuald

La Gazette de Joliette, du 17 avril 1890, rapporte cette histoire.

Ne voilà-t-il pas que le pont Garneau, à la Chaudière, dont l’inauguration a été si grandiose l’autre jour, se met à devenir mystérieux !

En effet, voici ce qu’un abonné de Saint-Romuald écrit à un journaliste de Québec :

Vendredi dernier, anniversaire du crucifiement du Sauveur, vers dix heures du soir, un jeune homme revenant de faire la veillée sur le nouveau pont de la Chaudière, lorsqu’il vit à deux pas devant lui… quoi ? un rat ! Rien d’extraordinaire là-dedans, n’est-ce pas ? Mais le plus curieux de l’affaire, c’est que l’animal rongeur passa et repassa devant le jeune homme à plusieurs reprises.

Celui-ci, exaspéré, administra à la bête un formidable coup de pied.  Le sang jaillit, et soudain, le croyez-vous ?… un homme se dressa comme un spectre devant lui. Le rat s’était transformé en être humain. Ce n’est pas tout : le correspondant ajoute que cet homme, sorti des entrailles d’un rat, remercia chaleureusement le jeune homme de l’avoir délivré.

Dans son jeune âge, paraît-il, il avait commis un crime vis-à-vis de l’endroit où est maintenant le pont Garneau. En châtiment, il avait été transformé en rat, et le coup de pied qu’il venait de recevoir, et qui avait fait jaillir le sang, l’avait délivré. Le revenant a refusé de dire son nom, mais il a déclaré être d’origine irlandaise.

Est-ce que par hasard le temps des loups-garous va revenir ?…

Ce qui ajoute à cette histoire cocasse, c’est que le correspondant donne le nom du jeune homme à qui cette aventure est arrivée.

Pas besoin d’ajouter que les commères du canton babillent à qui mieux [mieux] sur cette affaire.

Notre confrère ne dit pas où ce correspondant s’était grisé avant de pondre cette missive.

 

L’illustration est tirée de l’ouvrage de Louis Cousin-Despréaux, Les leçons de la nature présentées à l’esprit et au cœur, Tours, Alfred Mame et Fils, 1885. Merci à mon bouquiniste Michel Roy pour le prêt de cet ouvrage.

No comments yet

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS