Skip to content

Ah bon !

La fin du monde terrestre se produira, paraît-il, dans six millions d’années tout juste. C’est le temps fixé par sir Thompson, l’éminent physicien anglais, professeur à l’université de Glasgow. Il estime avec Helmholz que le soleil est une vaste sphère en train de se refroidir, c’est-à-dire de se contracter par l’effet de la gravité de la masse à mesure que ce refroidissement se produit, de telle sorte que la température reste encore sensiblement constante.

L’Étoile du Nord (Joliette), 22 septembre 1887.

No comments yet

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS

Current ye@r *