Skip to content

Gelée de groseilles à l’horizon

Ou confitures. De ma récolte, bien sûr. Sans doute demain. Et, cette année, elles sont suaves, fort sucrées. De son côté, mon boulanger a fait un essai: du pain de sarrasin. C’est fort court en bouche et absolument sans sucre, me semble bien. Mais je lui disais que ça doit être absolument délicieux avec de la gelée de pomme ou de groseille.

P. S. Mesdames, si vous prenez grand soin de vos mains, évitez de récolter des groseilles, les épines sont inévitables.

8 commentaires Publier un commentaire
  1. Sandrina #

    Mes groseilles préférées ! Dans mon pays, on les appelle les groseilles à maquereau ou croque-poux et ma mère savait malicieusement en regardant les petites griffes sur mes mains que j’avais fait récolte gastronomique dans le jardin. Il faut souffrir pour être assouvi ;)

    1 août 2013
  2. Jean Provencher #

    Ici aussi, chère Sandrina, on utilise l’appellation de groseille à maquereau, mais non croque-poux.

    Oui, souffrir pour être assouvi ! Dans le cas de ce fruit délicieux.

    1 août 2013
  3. François Bourgault #

    Vous accepteriez de partager votre recette de gelée ?
    Beaucoup de sucre ou un peu moins…
    Avec gélifiant ou sans…

    Mais j’imagine que plus la gelée est sucrée, meilleure elle est !

    1 août 2013
  4. Jean Provencher #

    Voilà, chère Françoise, ma recette de gelée : http://jeanprovencher.com/2011/08/03/parlons-cuisine/

    Vous verrez qu’habituellement, c’est une tasse sucre par tasse de jus, et cuisson à feu très doux. Mais, cette fois-ci. je vais mettre moins de sucre, car, cette année, mes groseilles sont très sucrées. D’ailleurs, les regardant, je crois que je vais y aller pour de la confiture plutôt que de la gelée. Et je n’ai jamais utilisé de gélifiant pour quelque gelée que j’ai préparée et je n’ai jamais manqué mes gelées.

    1 août 2013
  5. Françoise Bourgault #

    Merci mille fois pour la recette de gelée de groseilles !
    Je vais de ce temps tenter l’aventure.

    7 août 2013
  6. Jean Provencher #

    C’est du travail, chère Françoise, mais le résultat en vaut le coup.

    8 août 2013
  7. josee jacinthe #

    je vous imagine, monsieur provencher, cet hiver, rigoureux peut-être, vous régaler de vos confitures de groseilles sur pain de ménage et, en prime , vous réjouir un brin de cette petite portion d auto-suffisance, plaisamment arrachée aux corporations industrielles. je copierai-collerai à la récolte des pommes.

    8 août 2013
  8. Jean Provencher #

    Il faudrait que je vérifie, chère Vous, mais il me semble bien que le français Nicolas Appert, qui a mis au point au début du 19e siècle la conservation d’aliments sous vide, avait déclaré qu’il mettait l’été en pot.

    11 août 2013

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS