Skip to content

Paul Provencher, le dernier des coureurs des bois

Paul Provencher

Homme à la vie fort originale, Paul Provencher est né à Trois-Rivières le 3 juillet 1902 et meurt à Baie-d’Urfé le 2 mars 1982. Fils d’Adélard Provencher (1878-1962) et de Bernadette Genest (1877-1953), il est le petit-fils d’Emmanuel Provencher (1853-1937) et d’Herménie Guertin (1857-1935). Mon propre père, Jean-Marie (1914-1990), fils de Rodolphe (1880-1930) et de Rose Breault (1882-1917), d’ascendance acadienne, était aussi petit-fils d’Emmanuel et d’Herménie. Paul et Jean-Marie étaient donc cousins germains. De façon coutumière, j’appelais Paul Provencher «mon oncle».

Étudiant au séminaire Saint-Joseph, à Trois-Rivières, il prend beaucoup plaisir, dit-il, à lire les récits d’aventures et l’auteur du Dernier des Mohicans, Fenimore Cooper, devient son écrivain préféré. Ingénieur forestier de formation, diplômé en 1925, mon oncle épouse Georgiana Morin à l’île d’Antiscoti le 19 octobre 1926. Pendant plus de 30 ans à l’emploi de la Quebec North Shore Paper Company (propriétaire du Chicago Tribune et du New York Daily News), il fréquente les Innus de la Côte Nord, les seuls Indiens du continent nord-américain, selon lui, à ne pas posséder de chiens, qui lui apprennent tout de la vie en forêt. Durant la seconde guerre mondiale, Paul enseigne à des membres de l’armée canadienne la technique amérindienne du cabanage, apprise bien sûr des Innus. Dans le cadre de son travail, il vit aussi, à l’occasion, avec les Naskapis.

Coureur des bois, naturaliste, ethnographe, photographe, cinéaste, aquarelliste, peintre, ce diable d’homme, jovial, publie plusieurs ouvrages à sa sortie des bois, prononce des conférences et est l’objet d’expositions.

Sur mon oncle, voir aussi cette bien belle page de l’historien et ethnologue Serge Gauthier.

Pour une biographie du père de Paul, Adélard Provencher, fils d’Emmanuel, voir ce billet.

Notre grand cinéaste Jean-Claude Labrecque réalisa en 1979 Paul Provencher, dernier coureur des bois, un documentaire dans lequel mon oncle évoque de nombreux moments de sa vie. La même année, Jean-Claude a réalisé, toujours avec Paul un documentaire, Les Montagnais.

J’ignorais que mon oncle Paul avait mis en marché certaines de ses photographies sur carton. Voici trois d’entre elles.

photodepaulunphotodepauldeux

 

 

 

 

 

Voici les publications de Paul Provencher au fil du temps :

Et ici le père de Paul Provencher, Adélard, fils d’Emmanuel, à la une de La Patrie (Montréal) du 6 octobre 1910.

adelard-provencher

39 commentaires Publier un commentaire
  1. Bonjour M. Provencher,

    Je représente la Société historique de la Côte-Nord, à Baie-Comeau. En collaboration avec le Musée régional de la Côte-Nord, nous présentons cet été une exposition sur Paul Provencher, qui semble être votre oncle.

    Vous seriez le bienvenue à notre exposition et à la soirée des témoignages, si vous passez dans la région.

    Catherine Pellerin

    16 juin 2011
  2. Jean Provencher #

    Chère Madame Pellerin, Paul est bien mon oncle, en effet.

    Et merci de votre belle invitation. Et d’avoir pensé à ce cher Paul, qui a longtemps habité chez vous.

    Dites, pouvez-vous nous donner de plus amples informations au sujet de cette exposition ? Non seulement pour moi-même, mais également pour les visiteurs de ce blogue intéressés à Paul. Se tient-elle, par exemple, chez vous, à Baie-Comeau, ou plutôt à Sept-Iles, où il a fait don de son fonds, je crois ?

    16 juin 2011
  3. Bonjour M. Provencher,

    C’est en collaboration avec le Musée régional de la Côte-Nord que nous avons monté cette expostion sur votre oncle. Elle est produite à Baie-Comeau, à la Maison du patrimoine Napoléon-Alexandre Comeau.

    Elle débutera le 20 juin pour l’ouverture publique, mais l’ouverture officielle se fera le 27 juin. Elle se terminera le 9 septembre, avant de prendre la route et de faire le tour de la Côte-Nord.

    Nous organisons pour l’ouverture une soirée spéciale de discussion avec ceux qui l’ont connus: anciens employés, amis, parents, admirateurs ou curieux sont invités le 26 juin à 19h.

    Une foule d’activité seront organisées tout au long de l’été en lien avec les passions et la profession de Paul Provencher, je me ferai un plaisir de communiquer les dates une fois que tout sera confirmer.

    Heures: du 20 au 23 juin: 8h à 12h et 13h à 17h

    24 juin au 13 août: 10h à 12h et 13 à 18h

    14 août au 9 septembre, en semaine seulement: (Lundi au jeudi: 8h à 12 et 13h à 17h) (Vendredi: 9h à 12h)

    17 juin 2011
  4. Jean Provencher #

    Merci, Madame Pellerin, de ces renseignements précieux. Hommage à vous qui avez pensé organiser une foule d’activités en lien avec les passions et la profession de ce cher Paul. Et j’imagine bien que le grand tour de la Côte Nord, que vous allez lui faire faire après le 9 septembre, lui aurait beaucoup plu, simplement à la perspective de retrouver tous les siens. Tout au long, il aurait eu un sourire plein le visage, comme nous lui connaissions.

    17 juin 2011
  5. Jean Provencher #

    Mon cher fils Sébastien me demande, chère Madame, comment faire pour que cette exposition vienne à Québec et à Montréal après son grand voyage sur la Côte Nord. Vous y auriez gagné d’abord, elle nous serait donnée par la suite.

    17 juin 2011
  6. Bonjour M. Provencher,

    Il faut contacter le Musée régionale de la Côte-Nord qui s’occupe du côté itinérance de l’exposition, mais je peux vous donner les coordonnées . J’ai contacté le directeur du Musée, Christian Marcotte, au sujet de votre demande et il permet que je vous laisse ses coordonnées:

    Christian Marcotte
    418-968-2070
    christian.marcotte@mrcn.qc.ca

    21 juin 2011
  7. Virgule #

    Petite parenthèse: Est-ce qu’on vous a déjà dit que vous ressembliez à votre oncle Paul ? Le sourire et les yeux sont les mêmes.

    24 février 2012
  8. Jean Provencher #

    Merci, chère Virgule. Bien oui, pour la ressemblance. Il arrive qu’on me le dise et me le redise. Même sourire, mêmes yeux, et, avec l’âge, même patinoire à poux. Un jour, le photographe Eugen Kedl me croise dans la rue, s’arrête et me demande «Comment va votre père ?». Il avait connu Paul et croyait bien que j’étais son fils.

    24 février 2012
  9. Jean Provencher #

    À l’exception de son premier ouvrage paru en 1953, alors qu’il habitait toujours sur la Côte Nord, il rédigea ses autres volumes à Baie-d’Urfé, où je l’ai rencontré à quelques reprises. Avec l’aquarelle, l’écriture fut son projet de retraite. Ce diable d’homme a témoigné de tant de manières.

    25 février 2012
  10. Lucie #

    Oh….. Merci, Jean !!! C’est magnifique !!!
    J’ai toujours en mémoire cette visite qu’on avait fait à « mon oncle » Paul comme on l’appelait, les enfants de Jean-Marie, du temps à la fin de sa vie où il vivait à Baie d’urfé… bien loin de tous ses amis de la nature … C’est un cadeau du ciel que cette vidéo…

    25 février 2012
  11. Jean Provencher #

    Merci beaucoup, petite sœur.

    25 février 2012
  12. Éric Chagnon #

    Je recherche certains livres de Paul Provencher, cet homme à su éveiller en moi un immense intérêt pour la nature et ce depuis mon tout jeune age ( 12 ans !) j’ai littéralement dévoré ses livres qui on sû engendré mes rêves de jeunesse , aujourd’hui a 48 ans je suis devenu, un peu grace à lui , du moin je le crois , un coureur des bois…

    1 mai 2013
  13. Jean Provencher #

    Cher Monsieur Chagnon, il faudra vous mettre à la recherche de ses livres chez les bouquinistes ou sur internet, car les ouvrages de Paul ne se trouvent plus chez son éditeur de l’époque. Il vous faudra donc être alerte.

    1 mai 2013
  14. Jean Provencher #

    Monsieur Roger Nincheri me fait parvenir le message ci-bas relatif à son grand-père Guido Nincheri, décorateur d’église. Quelqu’un peut-il l’aider ? Vous pouvez me faire parvenir tout renseignement à l’adresse : blogue@jeanprovencher.com

    Cher M. Provencher: Votre oncle Paul et Guido Nincheri se sont
    rencontré à Baie-Comeau en 1945 quand mon grand-père faisait la
    décoration de l’église Sainte Amelie. Votre oncle avait fait deux
    portraits extraordinaires de Guido Nincheri: un portrait et l’autre en
    peinturant les anges de la fresque « Christ Roi » au-dessous du maître
    autel. Je veux savoir si dans les mémoires ou documents de votre
    oncle y-a des références sur cette rencontre. Vraiment, c’est
    fabuleux. De ma part j’ai travaillé comme géologue dans la région
    nord de Schefferville et mes assistants étaient les Montagnais et les
    Nauskapis. Je pense que votre oncle connait aussi Lloyd Hogan le chef
    pilote de la compagnie Labrador Mining and Exploration. Ce pilote
    extraordinaire avait sauvé les Nauskapis de la Baie-James. Ceci est
    l’ histoire de l’exploration des minières de fer de cet endroit.
    Merci pour votre coopération, Roger Nincheri

    27 juin 2013
  15. Normand Bujold #

    Depuis mon enfance j’adore la forêt, le bois comme on disait. Adolescent j’ai acheté « Vivre en forêt »et « Guide du trapeur ». Maintenant j’amène mon fils avec moi en forêt et je lui raconte l’extraordinaire aventure de Paul Provencher avec les Montagnais que j’ai pu voir à la télévision il y a longtemps. Ce serais bien si vous pouviez rendre accessible en ligne ce film de l »ONF. Paul qui goûte poliment la confiture offerte… Merci à vous de continuer à faire vivre cette part de notre patrimoine.

    7 novembre 2013
  16. Michel Belisle #

    Bonjour M. Provencher,

    Comme plusieurs de ma génération, Paul Provencher a été l’homme qui nous a appris a apprivoiser la forêt. Je cherche a visionner son documentaire. Existe t’il un site ou autre pour soit le visionner ou l’acquérir.

    Merci

    Michel Belisle

    10 janvier 2014
  17. Jean Provencher #

    Je me demande, cher Monsieur Bélisle, si les deux productions réalisées par notre cinéaste Jean-Claude Labrecque ne sont pas disponibles sur le site internet de l’Office National du Film. Moi, j’en ai trouvé copie aux Archives nationales du Québec, mais ils n’en font pas commerce.

    10 janvier 2014
  18. provencher antoine #

    merci m.jean Provencher de partager les mémoires de mon grand-père.

    13 août 2014
  19. Jean Provencher #

    Ô merci beaucoup, cher Antoine, de votre témoignage. À chacune des reprises que j’ai pu rencontrer votre grand-père, j’ai tellement aimé. Dans des rencontres de famille ou à Baie-d’Urfé. Un homme simple, jovial, avec des histoires incroyables. Et il savait mettre les gens tout à fait à l’aise. Merci, merci beaucoup, cher Antoine. Et tu sais que cet article-ci est un des plus consultés depuis la mise en ligne de ce site. Ton grand-père est toujours vivant, toujours très populaire, je peux le constater de cette manière.

    13 août 2014
  20. Jacques Girard #

    Bonsoir M. Provencher.
    Merci pour votre article. Je vous las vous dire que je me suis procuré il y a très longtemps 2 des livres de votre oncle qui m’ont appris beaucoup dans ma relation avec la forêt! J’y ai pris beaucoup de plaisir et en ai tiré beaucoup de satisfaction dans mes vacances en forêt!

    9 décembre 2014
  21. Jean Provencher #

    Ah, merci beaucoup, cher Monsieur Girard.

    9 décembre 2014
  22. Jacques Hivert,Chartres,France #

    Bonjour Mr Provencher,
    nous sommes donc cousins par les ancêtres de Marguerite Marchon;j’ai déjà découvert quelques Provencher que j’ai proposé sur Généastar,site généalogique;Paul,le coureur des bois sera le suivant,sa personnalité nous « chauffe »le coeur et vous en parlez fort bien.
    J’habite à une demie-heure de route d’Artenay d’où est partie Marguerite pour rejoindre Sébastien;à chaque fois que j’y passe pour me rendre à Orléans,j’ai une pensée émue pour cette aventure humaine vieille de prés quatre siécles.Il est aussi émouvant de découvrir leurs descendants,que des Provencher sont morts sur le sol français ,qu’un certain Jean Provencher est la mémoire du Québec et parle trés bien de son pays par les écrits;j’en étais resté au regretté Félix qui chantait que L’île d’Orléans,c’est beau comme Chartres…mon pays,mes pays.
    Bon Noél à tous mes cousins québécois.

    22 décembre 2014
  23. Jean Provencher #

    Merci infiniment, cher Monsieur Hivert, de votre fort gentil mot et des infos que vous y glissez. Je crois voir que vous habitez Chartres, un bien bel endroit, aperçu de très loin, c’est le souvenir que j’en garde pour être allé à quelques reprises. Je Vous souhaite un bien beau Noël à Vous également. Mes amitiés.

    22 décembre 2014
  24. Jean Legault #

    J’ai deux magnifiques photos de Paul Provencher (LE RETOUR et RÉVEIL MATINAL)
    qui font l’envie de plusieurs de mes amis.
    J’aurais bien aimé le connaître.

    22 février 2015
  25. Jean Provencher #

    C’était un homme simple, fort sympathique, cher Monsieur Legault.

    22 février 2015
  26. Philip Provencher #

    C’est magnifique… mon Grand-Père continue à vivre en nous!

    Philip Provencher,
    fils de Jean,
    cousin d’Antoine(13 août 2014)

    15 juillet 2015
  27. Jean Provencher #

    Hé, merci de votre témoignage ! J’ai beaucoup aimé votre grand-père, cher Philip. Un personnage fort sympathique.

    15 juillet 2015
  28. M. Provencher, votre oncle avait un manière magique de raconter, autant verbalement que par l’écriture !!! Je m’émerveille encore, à chaque fois que je relis ses ouvrages !

    Merci pour votre site !

    Daniel

    20 août 2015
  29. Jean Provencher #

    Merci, cher Monsieur Daniel, merci beaucoup.

    20 août 2015
  30. Esther #

    À l’instant, par un véritable « hasard », je viens de découvrir et regarder sur Facebook, avec grande attention et beaucoup d’intérêt, une série de 97 photos prises par votre oncle Paul, dans les années 1930 à 1960. En pays Montagnais, principalement à Bersimis(Pessamit). Sur deux clichés de la série, j’ai aperçu votre oncle au milieu de ces gens avec qui il avait tissé des liens très étroits… Sur plusieurs clichés, on voit aussi son nom écrit, ainsi que des notes/lignes de recadrage(j’imagine !). Que de merveilleuses images ! Que de découvertes ! Un voyage dans le temps et dans un monde qui ne m’est pas du tout familier !

    12 février 2016
  31. Jean Provencher #

    Bien oui, mon oncle a vécu de nombreuses années sur le Côte Nord, beaucoup avec les Innus.

    13 février 2016

Trackbacks & Pingbacks

  1. Le désastre du Klondike | Les Quatre Saisons
  2. Du 17 juillet au 17 septembre | Les Quatre Saisons
  3. Après plus de 2 000 articles ! | Les Quatre Saisons
  4. Baptiste Canadien | Les Quatre Saisons
  5. Qui sommes-nous donc ? | Les Quatre Saisons
  6. Le Grillon domestique, un porte-bonheur | Les Quatre Saisons
  7. La veillée des moissons, occasion de berdasser | Les Quatre Saisons
  8. Qui sommes-nous donc ? | Les Quatre Saisons

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS