Skip to content

Articles de la catégorie ‘Vie rurale’

Personnage de papier.

La maison.

Au centre, au loin de cette longue allée, il y a un point blanc. Il s’agit de la chatte qui vient de voir que c’est moi qui vient et elle va me rejoindre.

Le jeune chat va apparaître aussi.

La variété dans la petite maison.

Le chat est même intéressé par un des fruits de bois dans l’assiette de bois. C’est de l’art populaire.

Dans les Bois-Francs (2/2).

Dans les Bois-Francs (1/2).

Et voilà Madame qui entre pour sa visite quotidienne.

Dans la série des belles histoires du pays d’en haut.

Je viens de perdre Richard Denis, un ami précieux, décédé dimanche dernier, le 26 novembre, à 70 ans.

Diplômé en Génie rural à l’université Laval en 1979, il a toute sa vie travaillé dans le monde rural.

Nous étant connus à la radio communautaire de Québec, CKRL, nous ne nous sommes jamais quittés. Et Richard a tant aimé vivre dans la joie, dirais-je. Il fallait être tout près de lui pour s’en rendre compte.

Cher Richard, merci beaucoup. De partir, tu m’appauvris.

Merci infiniment, chère Caroline, de m’avoir prévenu de son départ.

Après les sept mois du nid contre les guêpes sur la porte avant, d’avril à octobre, voici maintenant les cinq mois de décoration.

Hier matin, c’était d’abord la présence du ramoneur, mon ami Roger, qui était importante. Mais la corneille s’impatientait. Elle criait qu’elle voulait du pain.

Oh oh, corneille, sache que ce travail est nécessaire, que même deux colibris sont passé entre deux marches de l’échelle du ramoneur pour se nourrir d’eau sucrée.

Finalement, après une heure, le ramoneur est parti et la corneille a pu manger amplement.