Skip to content

Articles de la catégorie ‘Ça se passait en 1900’

On tue les hiboux !

Sus aux hibous !

Ces oiseaux pourtant bien rares en nos parages semblaient avoir choisi Ste-Foye comme lieu de rendez-vous, ou bien comme refuge contre les nombreuses bourrasques de ces derniers temps.

Dans tous les cas, hier soir, Ste-Foy était infestée de hibous. Entre 7 et huit heures, M. Alphonse Routhier, cultivateur de l’endroit, en a abattu quatre. Lire la suite

Nous sommes en France

Que dit-on des Québécois à Paris en 1888 ? Lire la suite

Ces « lumières fugitives qui déchirent un instant l’espace »

Pourquoi ne pas se livrer à pareille contemplation ? Lire la suite

La Béatrice se fait attendre

Le Canadien (Québec), édition du 10 août 1888.

Un serpent de mer en Nouvelle-Angleterre sur la côte atlantique

Y a-t-il une interprétation sérieuse applicable à de semblables témoignages de serpents de mer ? Lire la suite

Les temps changent inexorablement

Le constat du Port de Québec est significatif.

Les pilotes disent qu’à l’époque actuelle quarante-neuf vaisseaux à voiles de moins que l’année dernière à pareille date ont visité notre rade.
Lire la suite

Il y eut des étés sans pluie, celui de 1888, par exemple

Le mois de juillet dernier a été le plus sec qu’on eût vu, dans la région de Montréal, depuis quatorze ans. Lire la suite

Défense en 1887 de vendre des produits par les rues à Saint-Sauveur, en banlieue de Québec

La halle Saint-Pierre

Le conseil de ville de la municipalité le prohibe. Le quotidien de Québec, Le Canadien, le précise. Lire la suite

Posséder un cirque, ça rapporte

Le passage du cirque Barnum à Québec fut un succès. Lire la suite

Un renard dans les basses-cours de Beauport

Le renard de la fable du bon Lafontaine trouvait les poulets trop maigres pour les croquer. Celui qu’on avait vu rôdant aux portes de granges de la Commune et au village St-Joseph, dans la paroisse de Beauport, n’a pas été respectueux. Il a trouvé les poulets et les volailles assez gras pour les croquer. Lire la suite