Skip to content

Articles de la catégorie ‘Musique’

Le charivari, une coutume française très ancienne, refait surface (second de deux billets)

Hier, nous étions en plein charivari. Avec bruits de casseroles et trompettes. Un veuf d’âge mûr venait de se remarier. Retrouvons tout le monde.

Lire la suite

Le charivari, une coutume française très ancienne, refait surface (premier de deux billets)

Que se passe-t-il ? Lire la suite

Une année bissextile ? Alors les filles ont tous les pouvoirs

Ce que nous allons écrire pourrait s’intituler : « Les bienfaits de l’année bissextile » ou « Les tables renversées ».

C’est une révélation que nous allons faire. Lire la suite

Comment se porte la cité trifluvienne à la toute veille du printemps

Ça sent le printemps.

Lire la suite

Ah, les grandes mascarades sur glace donnant à rêver !

Celle-ci est de Saint-Eustache.

Le 28 janvier au soir, il y avait grande mascarade au « Cristal ». Lire la suite

À Montréal, les mascarades sur glace sont si populaires qu’elles se font concurrence

Le patinoir Jubilée, dans l’ouest de la ville, est fier de proclamer qu’il propose la première de la saison. Et c’est une réussite.

Jamais on n’a vu plus beau succès à une première mascarade que celui d’hier soir au patinoir Jubilée. Lire la suite

Au Québec, les grandes heures des mascarades sur les patinoires, en plein air ou à l’intérieur, ont duré de 1880 jusqu’au début des années 1960

La population aimait patiner et se déguiser, avec prix accordés aux personnes portant les plus beaux costumes ou les plus risibles, c’était selon.

En voici une à Montréal en 1909. Lire la suite

Autrefois, les chants de Noëls, on les appelait simplement « noëls » (Second de deux billets)

Allons maintenant en Angleterre, en Espagne, en Allemagne, dans les pays scandinaves et aux États-Unis, puis en Italie.

Lire la suite

En janvier et février 1883, on s’en promet au pavillon des Patineurs à Québec

Les directeurs du pavillon des Patineurs ont l’intention d’organiser pour la saison une série de jeux athlétiques, de courses sur patins. Nos amateurs vont pouvoir s’en donner pedibus et jambis. Lire la suite

Vive la Sainte-Catherine (25 novembre) !

Voilà la seule fête originale que nous nous sommes donnée, tout à fait indépendante de quelque pays ou institution que ce soit. Lire la suite