Skip to content

Ce n’est pas la Saint-Valentin chez les Dindons sauvages

À l’observation, on constate que l’heure est l’agressivité, et non plus à la solidarité.

Deux hauts mâles à cravate menacent constamment les huit femelles de coups de bec, les touchent au ventre.

Même les femelles se menacent entre elles.

Poussé par la faim, tout ce monde craint sans doute d’être privé de nourriture.

No comments yet

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS