Skip to content

Le décès des enfants

Le 10 décembre 1898, sur six décès annoncés dans le quotidien Le Soleil (Québec), cinq sont des morts d’enfant de moins de dix ans.

2 commentaires Publier un commentaire
  1. Esther #

    Comprenant bien qu’il s’agit d’avis de décès très anciens, 1898, je me pose tout de même la question à savoir pourquoi… on ne fait nulle mention de la mère ? Je suis réellement étonnée qu’on n’ait même pas écrit “enfant de M. et Mme Untel” au lieu du nom du père seulement. Peut-être cela se faisait uniquement pour les fortunés, les gens “de la haute” ?
    Il me semble que c’était doublement cruel pour la mère qui avait donné vie à cet enfant après l’avoir porté 9 mois, d’être ainsi totalement oubliée, comme si elle n’existait pas. Soupirs.
    Autres temps autres moeurs, me direz-vous…

    10 décembre 2018
  2. Jean Provencher #

    Comme vous dites si bien : autres temps, autre mœurs, en effet. En ces temps, le nom de la femme, qu’importe l’événement, est celui du mari. Par exemple, madame Joseph Vézina. Ça mettra encore beaucoup de temps pour changer.

    11 décembre 2018

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS