Skip to content

Pourquoi pas un autre chemin ?

J’ai toujours trouvé décevant que certains livres de sagesse affirment que, pour atteindre la Connaissance, il faille que cela se fasse dans l’adversité, voire même la douleur. Pourquoi ne point plutôt imaginer un chemin de joie ?

Voyez celui-ci :

Il n’y a qu’une route qui mène au Sentier ; et c’est au bout seulement que l’on peut entendre la « Voix du Silence ». L’échelle par où monte le candidat est faite d’échelons de souffrance et de peine.

Pourquoi donc ? Pourquoi ne pas plutôt évoquer une vie de joie au lieu de souffrance !?

 

Mais j’aime bien ce propos :

Le disciple doit regagner l’état d’enfance qu’il a perdu avant que le premier son puisse frapper son oreille.

Un commentaire Publier un commentaire
  1. Esther #

    Cette histoire de douleur et de souffrances me ramène à un ancien cantique religieux qui disait “Ils moissonnent dans l’allégresse ce qu’ils ont semé dans les pleurs…” Ouf.
    Je suis entièrement de votre avis sur le pourquoi de la chose et préfère aussi l’évocation d’un cheminement de vie dans la joie !

    29 septembre 2017

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS