Skip to content

Articles de la catégorie ‘Le silence’

Suis-je autiste ou neurotypique ?

Vous savez mon intérêt pour le cahier hebdomadaire — Sciences & médecine — du quotidien français Le Monde, édition du mercredi. Celui du 3 octobre 2018 contient un dossier sur l’autisme. Grand-père d’un petit-fils autiste léger, il me passe le miroir, me renvoie à moi-même. Lire la suite

« Pauvre Québec ! »

Étrange constat soudain sur Québec sans guère d’explications.

Québec est une ville de progrès ! Tout y dépérit, même le vice. Lire la suite

« Tout s’apaise et défaille à l’heure des étoiles »

Bien qu’à l’occasion ses poèmes soient trempés dans l’eau bénite, j’aime la poète originaire de Québec, Reine Malouin, née Voiselle (1898-1976), car parfois elle se montre audacieuse pour son temps. Rappelez-vous ces deux poèmes extraits de son premier recueil.

La voici ici dans un texte sur la nuit. Lire la suite

Ce petit mâle de l’année est toujours silencieux à mon égard, contrairement aux écureuils plus âgés

Mince, il n’a pas la corpulence des écureuils souvent gavés des villes. Lire la suite

Au sujet du silence, par Maria Zambrano

Ce qui est négation, ou plutôt, négatif, constitue la forme la plus tenaillante du faire ; ainsi en est-il du silence.

Lire la suite

Le journaliste et écrivain français François Bott et ses aphorismes

Déjà, nous y sommes venus à quelques reprises. Retournons sur les lieux.

Lorsqu’ils accusent trop leur âge, certains visages sont des réquisitoires contre le temps.
Lire la suite

Emprunter la route qui mène au silence, le silence comme un but

Dans son livre très zen, L’Inconnu sur la terre, Jean-Marie Gustave Le Clézio évoque une route, une action  sur soi-même où, rapidement, on parvient à des régions étrangères, tout à fait neuves, où l’esprit se trouve comparable à la lumière.

« Le corps cesse d’être ce réseau d’habitudes, écrit-il, cet employé routinier et un peu las avec lequel vous vous étiez confondu ; voici qu’il est sorti de son sommeil et qu’il vit. […] Lire la suite

En leur temps, les poètes québécois étaient tout à fait frères de certains poètes français

Je pense à Louis Mercier (1870-1951), par exemple, et à Henri Ghéon (1875-1944).

De Louis Mercier, le recueil Voix de la terre et du temps, publié en 1903, propose souvent des lignes s’apparentant à celles de certains de nos poètes. Voyez ce court poème : Lire la suite

Qui nous dira ce qu’il y a dans la tête de cette dame ?

Du voyage de Chateaubriand en Amérique

Il y a longtemps, si longtemps que je ne me souviens plus du moment, j’achetai le Voyage en Amérique de François-René de Chateaubriand, un vieil ouvrage publié à Paris en 1870.

Ce fut un cadeau que Cédulie Venière (née en 1854) fit à Villebon Garant (né en 1853). Le couple se maria à la paroisse Saint-Roch de Québec le 8 septembre 1875. Ils auraient eu deux enfants : Marie-Louise (1891-1970) et Gustave Garant (1894-1977). Dans ma copie, Cédulie a rédigé cette dédicace : Lire la suite