Skip to content

Le bonheur de revoir l’Argiope aurantia

Voilà bien la quatrième année maintenant qu’elle se montre à ce temps-ci, au début du mois d’août.

L’histoire de nos arachnides est une vraie tristesse, à peu près tout est à faire. Cette argiope se trouve du Canada jusqu’au Costa Rica. La voilà maintenant chez moi, dans l’arche, trouvant sa pitance.

 

2 commentaires Publier un commentaire
  1. Émilie #

    Bonjour, Jean !
    Serait-il possible qu’il s’agisse plutôt d’une Argiope aurantia ?

    27 avril 2019
  2. Jean Provencher #

    Je ne peux vraiment rien Vous cacher, chère Émilie. L’appellation d’Épeire fasciée court toujours, mais on l’a remplacé en Europe par Argiope frelon ou Argiope Bruennichi.

    Et à bien la regarder sur le net, Vous avez bien raison, mon Argiope serait l’aurantia. Celle-ci est bien d’ici, comme l’Argiope trifasciata. Ces deux argiopes ont 4 ou 5 cousines en Europe qui fonctionnent beaucoup comme notre aurantia.

    Merci infiniment de la correction, chère. Je vais corriger mon texte. Votre rencontre soudaine m’est salutaire.

    27 avril 2019

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS