Skip to content

Dans le faubourg Saint-Roch, on a fêté fort aussi

Dame de pique

Dans toutes nos familles, selon une vieille coutume, il y a eu après la messe de minuit, le réveillon de Noël.

Après ce festin, auquel tous les membres d’une même famille et plusieurs invités ont pris part, il y a eu chant, musique et jeux de cartes jusqu’aux petites heures.

Le jour même de Noël, il y eut aussi de fort jolies petites fêtes pour les enfants. Dans les familles plus aisées, on avait fort bien ornementé un “arbre de Noël”, dans lequel on avait eu soin de placer de fort jolis jouets.

Chez le pauvre aussi, les enfants eurent leurs réjouissances.

 

Le Soleil (Québec), 26 décembre 1907.

No comments yet

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS