Skip to content

Ma caravane au Québec

Habitez-vous de ce côté-ci de l’Atlantique ? Pour la télé, êtes-vous câblé ? Si oui, peut-être attrapez-vous la chaîne TV5.

Dans ce cas, ce soir, de 19h à 20h, l’émission Ma caravane au Québec est à Québec. À la chaîne TV5. Les comédiens Vincent Graton et Pierre-Alexandre Fortin sont les animateurs. Voici une idée du contenu. J’y apparais au moins à deux reprises. À un moment donné, sur les hauteurs de la côte de Beaupré, c’est le déluge. Jamais il ne me fut donné de travailler à la télé dans des conditions pareilles. Et apparaître, vous verrez, est vraiment le mot juste.

En reprise : mercredi 5h 30, samedi 15h 30, dimanche, 6h et 22h, lundi 8h 30.

L’émission, tournée il y a peu, se termine sur les Plaines d’Abraham par une belle fin d’après-midi. Les photographies sont de moi. En bas, sur celle de gauche, on voit le réalisateur Gabriel Allard Gagnon en compagnie des deux animateurs.

 

P. S. Vous permettez. La recherchiste de cette émission est Catherine Pelchat, la fille de Bernard Pelchat, l’un des fondateurs du Festival d’été de Québec en 1968, le premier de ces grands événements d’été qu’on retrouve aujourd’hui au Québec. Si vous gagnez le site http://www.bernardpelchat.com/, que vous cliquez sur «Biographie», puis «Festival d’été», vous y trouverez un texte, comme le dit Bernard ci-bas, sur la fondation du festival d’été de Québec.

6 commentaires Publier un commentaire
  1. Dans la note biographique sur mon site, en cliquant sur Festival d’été, on peut lire un article relatant les grandes lignes de la fondation du festival, en 1968. Et surtout quelles ont été les personnes les plus impliquées.
    Le festival ne nomme jamais ses fondateurs, comme s’il était issus de la génération spontanée.

    23 octobre 2012
  2. Jean Provencher #

    Merci de cette précision, Bernard. Je retouche à l’instant mon post-scriptum ci-haut.

    24 octobre 2012
  3. Merci, Jean. Une trace de plus dans l’histoire. “Je me souviens”, oui, mais seulement de ce qui fait mon affaire… On devrait vraiment changer la devise du Québec.

    24 octobre 2012
  4. Jean Provencher #

    Dans le privé, ils peuvent bien faire ce qu’ils veulent, cher Bernard, mais ces histoires d’organismes sans but lucratif qui oublient leurs fondatrices, leurs fondateurs me mettent en rogne. Et celui-ci n’est pas le seul. Ce serait quoi, aujourd’hui, comme travail, surtout avec internet, d’aller placer sur le site de ces organismes un rappel, diable, simplement un rappel ! Un simple coup de chapeau. Ça n’enlève rien à personne. Et ça donne une solidité à cet organisme venue de la durée, jaspinas !

    25 octobre 2012
  5. Il y a quelques années, j’avais inscrit les noms des fondateurs du festival en correction sur leur page Wikipédia, mais on les a enleves par le suite. En tentant de les remettre à nouveau, je me suis rendu compte que cette page était maintenant barrée pour qu’on ne puisse plus y inscrire quoi que ce soit. Ils ne veulent vraiment rien savoir!!! Que le présent. Le passé ne compte pas…

    25 octobre 2012
  6. Jean Provencher #

    Incroyable, vraiment ! Comme si c’était une menace, ma foi de dieu !

    25 octobre 2012

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS