Skip to content

Articles de la catégorie ‘Vie domestique’

Le Clézio sur les mouches

Un jour, dans un de ses livres bien zen, J. M. G. Le Clézio s’est arrêté aux mouches. Lire la suite

Contribution à une histoire du jeu de dames

Faut-il dire « Il n’y a pas de sot sujet ? » Voilà que des cordonniers montréalais aimeraient qu’on consacre le jeu de dames comme étant le leur. Lire la suite

La carte postale est postée le 7 août 1907 à Hébertville, dans la plaine du lac Saint-Jean

Adressée à « Mad. F. Poitras, 10 Côte Ste Geneviève, Québec ».

Nous somme arrivé à 10 heure hier soir bien fatiguer.

Les yeux me ferme aujourd’hui encore. Lire la suite

Où en est-on avec la protection des femmes et des enfants ?

On lève très légèrement le voile qui nous laisse entendre de bien tristes cas.

La réunion régulière mensuelle de la Société Protectrice des femmes et des enfants a eu lieu de matin à 9 heures.
Lire la suite

Un dimanche bien calme à Québec

Aucun événement un tant soit peu extraordinaire n’a signalé la journée d’hier. Il y a eu calme plat.

Le temps était superbe, et les promeneurs nombreux en conséquence. Lire la suite

Qu’est-ce donc qu’un bon policier ?

On se pose la question, voilà 109 ans.

Nous donnons ci-contre quelques idées du chef Fred Kohler, de Cleveland, Ohio. Lire la suite

À la fin du 19e siècle, des villes québécoises s’éclairent à lune

 

Histoire d’économiser bien sûr.

Joliette, Montréal, Longueuil.

Nicolet semble plus sage. Et l’éclairage est plus régulier. Lire la suite

Au début de février, voilà la perspective du déménagement à l’horizon

Il faut savoir que jusqu’en 1972 au Québec — et ce depuis le gouverneur Buade de Frontenac à la fin du 17e siècle — la date des déménagements est fixée au 1er mai et non au 1er juillet. Aussi, les locataires doivent prévenir leur propriétaire au plus tard au début de février en cas de départ. Lire la suite

Toujours des tempêtes à ce temps de l’année

Nous ne sommes qu’au début de février. Lire la suite

«Que dieu vous bénisse»

Et, au Québec, on rajoute «que le diable vous charrisse !» Comment donc expliquer cette formule, qui a cours encore parfois ? Lire la suite