Skip to content

Articles de la catégorie ‘Sagesse’

Quelques mots échappés par Henry David Thoreau

La véritable amitié est aussi sage que tendre.

Il n’existe aucune institution sur terre que l’amitié ait établie. Aucune religion ne l’enseigne. Aucun texte sacré ne contient ses préceptes. Elle ne possède aucun temple, pas même une simple colonne isolée.

Qui entend les poissons quand ils pleurent ?

Notre vie la plus vraie, c’est quand nous évoluons dans nos rêves éveillés. Lire la suite

Retour sur les années 1970

Elles furent de bien grandes années, où beaucoup nous était proposé. Mais comment pouvions-nous demeurer critique faute de recul, comment ne pas tout gober, comment séparer le « bon grain » des « mauvaises herbes » ?

Ainsi il s’est écrit des textes incroyables chantant sans nuances la grandeur de l’être humain que l’on rendait tout à fait unique, des textes qu’il serait gênant de répéter. Lire la suite

Le cœur des choses

La généalogie du miel

Point n’importe à l’abeille,

Non plus que le lignage de l’extase

N’arrête un papillon Lire la suite

Les deux chevaux amoureux

À l’instant, sous ce titre, ma si chère fille me fait parvenir cette image avec le commentaire suivant : Lire la suite

Phrases d’amour, phrases de sagesse, c’est selon

Le printemps est si court à quoi bon parler de la vie éternelle ? Murmurai-je en lui tendant mes seins.

Yosano Akiko (1878-1942)
Lire la suite

Allez, un peu d’exigence

En 1975, après avoir lu La Pesanteur et la Grâce, une collection d’extraits des Cahiers de Simone Weil par Gustave Thibon, je voulais les Cahiers eux-mêmes. Par bonheur, j’achetais les Cahiers le 27 décembre 1975.  Lire la suite

Une toute nouvelle forme d’art populaire

Dans un marché aux puces, c’est selon. Du bric-à-brac mur à mur, ou encore une variété d’objets, anciens ou modernes, faits main ou à la manufacture, attirants ou non. Lire la suite

L’écrivain Louis Fréchette sur le rire

Louis Fréchette

La gaieté n’est pas le bonheur, mais c’est encore ce qui s’en rapproche le plus ; c’en est l’illusion ravissante et dorée.

Comme toutes les illusions, elle est, hélas ! trompeuse, factice, plus ou moins fugace. C’est l’image réfléchie par un miroir ; image éphémère, irréelle, mais aussi fidèle, aussi vivante, aussi trompe-l’œil que puisse être une image. Lire la suite

De Satprem, un livre de sagesse

En son temps, j’ai beaucoup aimé Par le corps de la terre, un livre pour cheminant, un livre pour personne en marche, en quête d’elle-même au fond. Certains en riaient peut-être, je ne sais plus, mais d’autres l’ont trouvé fort utile.

Voici quelques extraits. C’est beaucoup réduire l’ouvrage qui compte 444 pages. Allez, une idée du ton. Le personnage est en quête de sagesse, vit des moments heureux, mais souvent aussi fort difficiles. La cuve à laver. Lire la suite

L’arbuste heureux du silence à son égard

Il y a des arbres sans doute orgueilleux, aimant qu’on parle d’eux. En voici un qui apprécie plutôt le silence à son égard. Lire la suite