Skip to content

Articles de la catégorie ‘Le vieil âge’

Février, le mois de la neige

À l’occasion, depuis Québec, l’écrivain Jules S. Lesage (1871-1953) échappe une chronique dans La Patrie, à Montréal. Le voici sur février. Lire la suite

Bien grande nouvelle pour les gens âgés

L’Angleterre ouvre la voie. Lire la suite

Allez, prenons le relais, 107 ans plus tard

Marie Samson

 

Salut à Vous, bien chère Marie Samson. De Saint-Thomas de Montmagny.

Faute sans doute de pouvoir vous retrouver sur votre pierre tombale quelque part parce que de calcaire, et où votre nom est effacé comme celui des autres. Lire la suite

Depuis Esther Brandeau, il est arrivé que des femmes vivent leur vie habillées en homme au Québec

En voici une nouvelle. Lire la suite

Autrefois, les chants de Noël, on les appelait simplement « noëls » (Premier de deux billets)

Voici un survol de l’histoire des noëls.

Dès la plus haute antiquité chrétienne, on trouve trace de vieux noëls ; ce furent surtout les populations des campagnes qui s’adonnèrent à ces compositions mystiques. Au moyen âge, les églises d’Occident, pendant le chant des noëls, représentaient la Nativité avec des personnages qui n’appartenaient pas au clergé. On retrouve cette coutume dans l’office des pasteurs longtemps célébré.
Lire la suite

De Jacques Brault, extrait de « Mémoire »

Ce pays que j’aime dans la gêne du silence ô mon amour mon amour je n’ai pour toi que cette dérision de chansonnette je n’ai pas de nom pour toi et qui sonne clair et fringant lorsque le petit matin piaffe dans la rue je n’ai pas le soir de nom idiot et tendre à poser au creux de ton épaule

Alors je te prends et te berce et nous sommes là vieillards nous écoutons les voix d’ailleurs et qui ont pleine la bouche de leurs amours. Lire la suite

Parfois seul au monde, errant dans les rues de Montréal, tout à fait démuni et l’hiver venant, pourquoi ne pas réclamer d’être hébergé à la prison

Un vieillard nommé John Lane a été envoyé en prison à sa propre demande.

 Ce malheureux vieillard, qui dépasse la centaine, cherche un refuge pour l’hiver. Il est dépourvu de tout.

 

Le Canadien (Québec), 15 décembre 1883.

Bilan du jour de la Sainte-Catherine

Cette fête tombant un dimanche en 1883, les quotidiens de Québec ne paraissaient pas. Mais le lendemain, un d’entre eux tenait à y revenir, un hommage à la grand-maman.

Hier était la fête populaire par excellence.

La Sainte-Catherine ! Qui n’a pas l’habitude chaque année de manger un peu de tire à la Sainte-Catherine. C’est la fête de la Grand’Maman. Lire la suite

Il arrivait qu’on attache foi au discours des anciens

Il est tombé, la nuit dernière, une légère couche de neige, la première que nous ayons cet automne et, aujourd’hui, il fait un froid assez vif.

Hier après-midi, il est passé, au-dessus de la ville, une nombreuse volée d’oiseaux blancs, se dirigeant vers le nord. C’était, d’après les anciens, la neige à courte échéance et, comme on le voit, les anciens ne se trompaient pas.

 

Le Franco-Canadien (Saint-Jean-d’Iberville), 16 novembre 1893.

Le vieux conteur

Sur ces chantiers voisins, tout fleuris de copeaux,

Quelque vieux loup de mer qui meuble son repos

Nous explique le jeu des cordes et des toiles, Lire la suite