Skip to content

Articles de la catégorie ‘La famille’

À Québec, comme ailleurs au Québec, se tiennent les Journées de la culture

tableau-de-benoit-levesque-deuxDans la Capitale, jusqu’à aujourd’hui, des artistes peuvent fermer la rue Sainte-Hélène, dans le faubourg Saint-Roch, de midi à 17 heures, entre les rues de la Couronne et Dorchester. Lire la suite

Le décès de notre grand-mère Lucy

Lucy

Lucy

Elle a dégringolé d’un très grand arbre, se blessant mortellement, la pauvre. Mon fils vient de me mettre sur la piste de ce drame familial pour l’humanité.

Je lui écrivais : Lire la suite

Bonne fête nationale, chère Acadienne, cher Acadien !

Calixte Bergeron et Emilie Clement

Vous savez assurément que nous sommes éparpillés : Nouvelle-Écosse, Île du Prince-Édouard, Nouveau-Brunswick, Louisiane, puis celles et ceux qui ont gagné l’Europe après le Grand Dérangement.

Au Québec, nous sommes par taches : la Gaspésie, dont la baie des Chaleurs, les Îles-de-la-Madeleine, la Côte-Nord. Lire la suite

Un grand cri en faveur du Malouin Jacques Cartier qui serait notre père !

Anne-Marie Gleason MadeleineLa chroniqueure Madeleine [Anne-Marie Gleason] est insultée.

Vous vous souvenez sans doute du chantre breton Théodore Botrel venu avec son épouse au printemps 1903 amasser des fonds pour élever un monument à Jacques Cartier à Saint-Malo. Il a touché une somme folle, quelque chose comme 71 000$ ou 72 000$. Lire la suite

Les enfants fument

pere initiant son enfant a fumer

Pendant longtemps, on a permis aux enfants de fumer aussi tôt qu’à trois ans. Dans plusieurs familles, blanches comme amérindiennes. Les voyageurs étrangers le notent. Mais voilà cent ans, on commence à réagir. Lire la suite

Le «Livre total»

Trois fois passeraTrois fois passera, la dernière, la dernière,

Trois fois passera, la dernière y restera. Lire la suite

Provencher tombe à l’eau à la veille du jour de l’An

Provencher tombe a leau

La Patrie du 4 janvier 1904 rapporte cette nouvelle qui se passe à Sherbrooke. Lire la suite

Mon cher père

Mon pere 1961

Absolument sensible, marqué tôt par la mort de sa mère, la belle Rose Breault, alors qu’il n’a pas trois ans, mon père n’était guère capable de parler.

Le voici ici à 47 ans, en 1961, dans la cour de notre humble maison à Trois-Rivières. Il tient les feuilles séchées d’un saule que j’avais tenté de réchapper. Je suis le photographe. Lire la suite

Le bonheur des enfants du primaire

Premiere neige, vue de la bibliothequeIl faisait tempête, la première de la saison. La route était mauvaise. Quarante kilomètres sur l’autoroute. J’ai bien fait d’être parti tôt. Arrivé à 8 heures 30. Lire la suite

Les Filles du Roy

Fille du Roy

Jeudi soir dernier, le 5 novembre, à L’Anglicane de Lévis, nous étions plus de 200 personnes pour une soirée de musique, de chants, du jeu d’un comédien et d’une participation personnelle comme historien. Lire la suite