Skip to content

Articles de la catégorie ‘Amour-Amitié’

Les bouts de papier de Georges Perros

Le poète et écrivain français Georges Perros (1923-1978) ne voulait rien échapper, avait la manie des bouts de papier. Tout lui était bon, dit-il : bouts de papier justement, tickets de métro, boîtes d’allumettes, pages de livre… Ces mots échappés feront d’ailleurs l’objet de sa première publication, en 1960.

Voyez quelques avancées. Lire la suite

Ce n’est quand même pas rien

Nous vivons en ce moment en Amérique du Nord la migration du plus grand papillon migrateur au monde. Et celle-ci est peut-être la plus spectaculaire parmi ses plus récentes. Lire la suite

Les Chinois auraient inventé la marionnette

L’invention des marionnettes n’est pas d’origine européenne, quoique le mot soit de création relativement récente. En passant, il peut être curieux de citer l’étymologie de ce vocable : il vient de « marietta, marionetta », qui sont les diminutifs italiens de « Maria ». C’est, en effet, par de petites madones articulées que commença, en Italie, au XVIe siècle, la mode qui devait aboutir aux pupazzi. Lire la suite

« Aventure d’un déserteur »

Durant la nuit de mercredi à jeudi, un marin des croiseurs français a déserté son vaisseau en se jetant dans le fleuve et en gagnant le rivage à la nage. Lire la suite

« Quand vous voyez »

Pernette de Guillet (1520-1545) à son amour. Lire la suite

On peut tout dire, semble-t-il, avec un mouchoir

Le génie féminin, inépuisable dans ses ressources multiples pour esquiver la contrainte ou la dissimulation qu’impose au beau sexe l’usage barbare qui veut que les avances de l’amour viennent de l’homme, — le génie féminin, disons-nous, vient d’inventer un mystérieux langage d’amour qui a l’avantage de tout faire comprendre sans rien exprimer.
Lire la suite

Des nouvelles d’Anne-Marie

Heinz et elle reviennent d’un voyage d’un mois en Suisse, leur pays d’origine. « Voyage inoubliable », dit-elle.

Mais, dès notre retour, le jardin, les fleurs et le bois nous attendaient.
Lire la suite

« L’après-midi… »

L’après-midi d’un dimanche, je voudrais bien,

quand il fait chaud et qu’il y a de gros raisins, Lire la suite

Les camarades

Le comportement des oiseaux gris et blancs, sans doute des Tyrans tritri, est surprenant. Peut-être deux jeunes de l’année, ils semblent avoir conservé la solidarité du nid familial.

Lire la suite

«  N’allez pas quand vient le soir…. »

Deux jeunes gens s’aiment d’amour tendre et se courtisent depuis trois mois. Ce sont Arthur Luther, journalier, demeurant sur la rue Stanley, et Mathilde Wooding, dont les parents demeurent rue Barclay.

Or, hier soir, les deux amoureux sont allés faire une promenade près de la montagne et, en revenant par l’avenue Delorimier, se sont assis au pied d’un arbre. La nature endormie, la lune à demi voilée, qui était leur unique témoin, tout enfin portait aux épanchements. Lire la suite