Skip to content

Le train passe en ce moment. Ou peut-être entre-t-il plutôt en gare

Vous savez, en dehors de ce qu’on nous sert, nous menons en ce moment une grande réflexion sur les vivants autres que les humains. Nous vivons vraiment une grande période. Nous rattachons des fils, imaginés, pensés, hier, avant-hier, ou voilà plusieurs centaines d’années… peut-être des milliers d’ailleurs.

Nous sommes à un grand travail de reliure. Et découvrons que la Terre vit richement en dehors de nous, en dehors du grand Capital qui domine tout, des dogmes que nous avons créés et des églises que nous leur avons élevées, des humains qui s’avancent au micro, et quoi encore.

Nous sommes à apprendre que la vraie vie est souvent, beaucoup, ailleurs. Elle n’est pas dans le silence entretenu des Européens à l’égard des Catalans, non plus dans l’accolade que se donnent de bien vieux personnages que sont Jean Chrétien et Bill Clinton et qu’on relance dans l’actualité. Elle voyage dans une autre voiture, la vie.

C’est plutôt le passage de ces millions de papillons en ce moment. Ce sont ces articles qui s’écrivent. Ces livres qui se publient sur cette vie qui est ailleurs.

Voyez ce livre qui paraît. Une sorte d’œuvre d’une vie. L’auteur a 66 ans. Sa vie a passé à réfléchir sur l’apprentissage et la mémoire, ainsi que sur le développement cognitif et l’intelligence chez des mammifères, des oiseaux et des poissons.

En plus de 200 pages, François Y. Doré nous propose cette voiture. Il dédie ce livre À tous les animaux sauvages ou domestiques qui, un jour dans leur vie, m’ont observé en se posant des questions dont, malheureusement, je n’ai pas la moindre idée.

L’universitaire termine ainsi son avant-propos :

Aimer et respecter les animaux nous oblige à mettre de côté mythes, théories simplistes et préjugés afin de mieux connaître ce qu’ils sont vraiment. Le comportement de chaque espèce est adapté au monde dans lequel elle vit. Il est issu de l’évolution, mais il est aussi façonné par sa perception, son attention, son apprentissage, sa mémoire et son intelligence, ses facultés mentales — ou en terme plus contemporains, ses processus cognitifs — qui permettent un ajustement continu aux conditions de son environnement. Étudier ces processus est la seule façon de comprendre ce qui se passe dans la tête des animaux et ce qui les conduit à agir comme ils le font. C’est une tâche difficile, mais pas impossible, à laquelle des générations de chercheurs ont consacré leur vie. C’est aussi une grande source d’émerveillement et de fascination. Ce livre vous en convaincra.

Si le monde fascinant des vivants vous attache à la vie, voici un livre qui vous confirmera que vous avez bien raison, dans la joie. Vous hésitez ? Voyez la table des matières de l’ouvrage chez votre libraire, et regardez quelques pages pour connaître le ton de la démarche. Il est bien rare que passent des ouvrages semblables.

 

François Y. Doré, Dans la tête des animaux, Ce que l’on sait vraiment sur leur intelligence, Montréal, Éditions MultiMondes, 2017, 210 pages. L’ouvrage s’appuie sur une bibliographie de 29 pages.

No comments yet

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS