Skip to content

Comme la découverte de l’astuce, le printemps dernier, pour manger du chardon noir

Un Geai bleu y va de la constatation à son tour.

Rappelez-vous ce Carouge à épaulettes qui se rendait régulièrement manger du chardon, perché sur une branche. Lire la suite

L’exhubérance du chat

Heureux de s’être coincé dans les courroies de mon sac de toile.

Mais en deux temps et trois mouvements, il se dépatouille quand vient le temps de sortir. Lire la suite

En voilà un qui maigrit depuis 48 heures

Il n’a pas le temps pour lui, le pauvre. Son cou s’étire maintenant.

Voyez comment il était, il y a peu.

La vie au Québec est parfois ingrate pour les bonhommes de neige. Lire la suite

Quelques Durbecs des sapins dans les hauteurs

La crèche du grand-père Pierre, un bien patrimonial

Après une année d’absence pour un séjour en Europe, mon fils, les siennes et le sien ont retrouvé la crèche qui avait été entreposée. Lire la suite

Le sapin de Noël a pris du mieux

Ne vous surprenez pas. Beaucoup des objets qui le décorent sont recyclés. Lire la suite

Après un ciel couvert presque tout le jour

Voici soudain que s’ouvrent les nuages de manière grandiose.

Voici le svelte

Bien chic personnage.

Contrairement à la femelle Pic chevelu qui adore l’endroit, il ne se présente jamais à la bûche de beurre d’arachide.

Puis, alors que j’allais quitter les lieux pour regagner la maison, voilà que l’une des femelles Durbecs des sapins décroche et m’est donnée

Elle se pose dans la roulière tout près de moi.

Ne bougeons plus.

Doucement, je ne cesse de la photographier. Lire la suite

Les voilà à nouveau

Leur histoire se poursuit.

Bien sûr, il s’agit d’un groupe de Durbecs des sapins présents depuis le 6 novembre. Lire la suite