Skip to content

Un oiseau magnifique !

Depuis 2017, il fréquente les lieux.

Il s’agit de la Paruline à flancs marrons (Dandroica pensylvanica, Chestnut-sided Warbler).

Encore cette année, il était là en mai et mon ami Paul évoquait la possibilité qu’il niche.

Ici, il est tout près d’un de mes vieux pommiers.

Charles-Eusèbe Dionne (Les Oiseaux de la province de Québec, Québec, Dussault & Proulx, 1906, p. 365s.) l’appelle la Fauvette de Pennsylvanie. À l’automne, dit-il, elle émigre dans les Bahamas, l’est du Mexique, l’Amérique centrale et Panama. « Cette espèce se voit assez fréquemment dans nos bois près de Québec et sur toute la côte de Beaupré, où elle doit nicher, puisque je l’ai remarquée en juillet et en août. […] Elle niche dans les buissons à quelques pieds de terre ; le nid, qui est bien dissimulé dans les arbres, se compose de tiges d’herbes, d’herbes fines et de quelques filaments cotonneux et est tapissé de crin. […] Elle fréquente de préférence les petits buissons et le versant des montagnes ou des collines. »

David-Allen Sibley [Le Guide Sibley des oiseaux de l’est de l’Amérique du Nord, Waterloo, Éditions Michel Quintin, 2006, p. 335] la présente ainsi : « Commune par endroits dans les milieux buissonneux de seconde venue, les vergers et les bords de route ; souvent en milieu plus sec que la P. jaune. Une paruline au bec assez fort et qui tient souvent la queue relevée. »

Vous allez trouver ici les mentions de cet oiseau sur mon site interactif.

No comments yet

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS