Skip to content

Avez-vous oublié, hommes de peu de foi, que le dimanche qui vient, le 9 juin 2019, est celui de la Pentecôte ?

Le quotidien montréalais La Patrie vous explique.

Dimanche sera le dimanche de la Pentecôte.

La Pentecôte est la commémoration du jour où l’Esprit Saint descendit sur les apôtres sous la forme de langues de feu.

Les apôtres étaient rassemblés dans le Cénacle, nous racontent les évangélistes, et attendaient dans la prière qu’il plût au Maître de tenir sa parole et de leur envoyer son Paraclet.

Ils avaient au milieu d’eux la sainte Vierge, qui n’avait pas voulu se séparer de ces témoins de la vie de son Fils.

Soudain, un frisson secoua l’atmosphère et un vent impétueux souffla.

Le Saint Esprit descendit et les apôtres sortirent sur le champ du Cénacle et rendirent témoignage à Dieu.

Ils prêchèrent devant la multitude assemblée dans Jérusalem pour la fête de la Pentecôte juive.

Des milliers de personnes se convertirent ce jour-là.

Depuis dix-huit siècles, l’Esprit Saint est avec l’Église et les incrédules de Jérusalem qui disaient des disciples inspirés : « Ils sont ivres », n’ont point vu le triomphe de ces hommes qu’ils calomniaient.

La fête de la Pentecôte est, après la fête de Pâques, la plus grande fête de l’année.

La Pentecôte est la fête de la fondation de l’Église.

C’est ce jour-là que Jésus-Christ a mis la dernière main à son œuvre en envoyant à la terre le Paraclet qui a créé un peuple nouveau destiné à adorer Dieu en esprit et en vérité.

 

La Patrie (Montréal), 4 juin 1908.

No comments yet

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS