Skip to content

Mes myosotis

Échappés de culture, ils s’en vont dans le champ à l’avant, par tout petits plants seulement, mais sont pure splendeur. «Ne m’oubliez pas» les appelait-on. Fleurs de l’amour.

Merci encore, chère Christiane. À chaque fois que tu venais faire un tour, seul ou avec Jean, tu échappais, rappelle-toi, une fleur, un plant quelconque. Et ça crie la beauté à tellement d’endroits du terrain aujourd’hui.

 

myosotisquatre

2 commentaires Publier un commentaire
  1. Henri Desmeules #

    Ah ces myosotis ! Quel bonheur de les voir se pointer sous mes vieux pommiers. Inconsciemment , je les ai introduits à Saint-Pierre grâce à la tondeuse à gazon que j’utilisait à Fossambault -sur-le-Lac où il y en avait en abondance.
    “Forget Me Not “, c’est ainsi qu’on les nommait dans ma jeunesse !

    24 mai 2014
  2. Jean Provencher #

    Ma mère les appelait ainsi également.

    25 mai 2014

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS