Skip to content

Pour me joindre

blogue@jeanprovencher.com

Pour qui ça pourrait intéresser, je ne suis pas à la retraite. J’anime des rencontres-conférences, en histoire bien sûr, beaucoup sur la vie quotidienne des populations, les saisons aussi, la Nature également, et j’aime la rétroaction lors de ces rencontres. Ensemble, nous empruntons invariablement mille et un sentiers. Et pas qu’avec des personnes d’âge respectable. Avec des étudiantes-des étudiants également. Même avec les enfants du primaire, de 4e, 5e et 6e années. Encore, en décembre 2015, je rencontrais des enfants du primaire de Saint-Apollinaire.

Besoin d’aide ? Je travaille fréquemment pour la télévision et la radio. Je réponds également à des demandes de recherche en histoire. Je suis souvent invité à des ateliers de créativité sur des sujets variés. On m’invite à l’occasion pour être membre de jurys. J’ai rempli cet été 2014 un mandat pour le Musée des Beaux-arts du Québec à l’occasion d’une visite d’ateliers d’artistes à Québec [http://www.mnbaq.org/activite/ateliers-en-tournee-140]. J’ai l’honneur et le bonheur de présider le vernissage des œuvres des artistes Carole Baillargeon et Claude Dallaire en février 2016, au Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul. À l’automne et l’hiver, 2016-2017, j’y vais de conférences sur le paranormal québécois de 1880 à 1910; mais entendons-nous bien, ce travail est celui d’un historien et non d’un adepte du paranormal.

Et je deviens rapidement complice avec un groupe de personnes prêtes à se réunir pour travailler à un chantier.

Je possède une expérience de 38 années à titre de travailleur autonome.

Et je suis de la ville, mais aussi de la campagne.

Voir à ce sujet le billet suivant pour l’automne 2014.