Skip to content

Articles de la catégorie ‘Vie domestique’

Parlons de criminalité de 1855 à 1861

L’hebdomadaire de l’avocat et journaliste L. O. David y va de ce constat. Lire la suite

Vous ne le croirez jamais

La ruelle

Hier, je n’ai rien préparé pour ce site, paralysé que je fus, et gelé comme je le demeure. Il faut plutôt que je vous raconte ce qu’une poignée de citadines et citadins de Québec, en plein cœur de la ville, vient de vivre.

Lundi, le 15 janvier, une dame à la voix doucereuse, sorte de voix automatique, y allait d’un message dans 31 boîtes vocales de 31 logements de l’avenue Cartier et de la rue Crémazie Ouest, dans le quartier Montcalm à Québec. Lire la suite

La nécessité des centres d’accueil

Les statistiques des refuges de nuit et des postes de police nous apprennent que 500 miséreux sont sans logement, toutes les nuits à Montréal. Lire la suite

À Montréal, un juge songe à une maison d’accueil pour les femmes « de mauvaise vie »

En 1900, on appelle « recorder » le juge de la Cour municipale. Or, à Montréal, le recorder Robert Stanley Weir (1856-1926) en a ras-le-bol de condamner à la prison des femmes dites de mauvaise vie. Lire la suite

À Montréal, les familles pauvres souffrent du froid et de la faim

Le quotidien montréalais fait la une de cette manchette. Lire la suite

Problème de petites bêtes ?

J. M. C. aurait la solution.

La Patrie (Montréal), 26 décembre 1908.

À Québec, la population prend sa propre sécurité en main

MM. Pierre Kirouac et Jérémie Kirouac ont été assermentés mercredi comme veilleurs pour le quartier St-Louis.

Nous voyons avec plaisir qu’il y a maintenant de ces veilleurs payés par les citoyens dans presque tous les quartiers de la ville. Lire la suite

Il eut un temps, à La Villette, aujourd’hui à Paris, un homme faisant métier de réveilleur

Un quotidien de Québec nous raconte.

Il existe à La Villette un vieux brave homme qui a trouvé pour vivre un ingénieux expédient. Incapable depuis longtemps de faire un travail de force, il s’est institué « réveilleur ».
Lire la suite

Qui est venu à Québec et a marché dans le Vieux-Québec connaît l’ascenseur

Mais, à la fin de l’année 1882, on le ferme l’hiver. Un quotidien le déplore.

On se demande pourquoi l’ascenseur ne fonctionne pas l’hiver, alors que la côte de la Montagne est si souvent dangereuse aux piétons.

On a remarqué, hier, que pas moins de cinq personnes ont fait une chute au bas de cette côte, heureusement sans conséquences graves. Lire la suite

À Québec, au début de décembre, on vit une sorte d’hiatus

Vivement la neige pour savoir à quoi s’en tenir. Le rédacteur anonyme d’un quotidien de Québec l’exprime bien.

Nous sommes décidément entrés dans la morte saison de l’hiver. Il fait un froid de loup. Lire la suite