Skip to content

Articles de la catégorie ‘Les oiseaux’

Il suffit d’une poignée de graines mélangées jetée en bordure de la galerie à la sortie de la maison…

Pour qu’accourent six Bruants hudsoniens heureux.

Comme à chaque année, ils passent l’hiver ici. Lire la suite

Un tout petit être, traversant le temps, en ce moment tout à fait indifférent à la solitude

Vivre à l’abri des propositions de bruits de plus en plus nombreuses oblige aux réflexions essentielles, tout à fait loin du virtuel, renvoie paradoxalement à ce qui est le cœur du monde. Lire la suite

Voilà maintenant le concert

Mon amie Nicole, naturaliste, de la Montérégie, m’écrit et m’envoie cette image.

Le concert a commencé ce matin.  Une quarantaine de Carouges réunis pour nous faire entendre le printemps.  
Lire la suite

La mésange dans le lilas

Tout va basculer maintenant

Chaque année, à ce temps-ci, le temps se répète. Voilà plus de 40 ans que je l’observe. Un lourd silence a pris place. Sauf quelques corneilles, les oiseaux ne disent mot. Lire la suite

Il y a tant de neige que j’ai replacé mes silos de chardon auprès du tournesol noir et des arachides sous le larmier de la galerie avant

À la prochaine tempête, ils seraient probablement disparus.

Voyons maintenant si les mésanges et les hudsoniens, des bêtes d’habitude comme nous, accepteront le changement. Lire la suite

J’ai perdu tous mes Chardonnerets jaunes depuis plus d’un mois maintenant

Disparus. Envolés.

Mais voici un de mes sept ou huit Bruants hudsoniens fidèles.

Jamais ils n’ont manqué un de mes hivers.

Et discrets comme tout.

La Mésange à tête noire selon Audubon

Jean-Jacques Audubon (1785-1851), peintre et naturaliste, s’est beaucoup intéressé aux oiseaux. Il publie par sections de 1827 à 1838 son grand ouvrage Birds of America. Lire la suite

La ruse des dindons

Mon ami René vit une belle histoire avec des dindons. Depuis trois semaines, deux fois par jour, à sept heures 30 et midi 30, ils s’amènent banqueter à ses pommetiers. Lire la suite

Quel plaisir de vous mettre sur la piste d’Agota Kristof !

Je connaissais cette écrivaine hongroise (1935-2011) comme romancière, auteure du livre Le Grand Cahier, mais j’ignorais qu’elle fut aussi poète.

En 1956, à 21 ans, elle quitte son pays pour la Suisse quand l’armée soviétique écrase le soulèvement hongrois. Une grande partie de son œuvre est teintée par cette migration forcée. Lire la suite