Skip to content

Articles de la catégorie ‘Le temps’

Montréal, le centre de distribution des fruits de la Méditerranée dans tout l’est de l’Amérique du Nord

Régulièrement, à dépouiller la presse de 1880 à 1910 depuis 2004, j’observais que les premiers océaniques à rentrer au Québec s’amenaient avec des cargaisons d’oranges, de citrons, et autres fruits. Lire la suite

La pluie, dites-vous, toujours la pluie

C’est ce qu’on répétait à Sorel, sur le Saint-Laurent, en bordure du Richelieu.

Toute la nuit et toute la journée hier, il est tombé une pluie fine et froide; un temps des plus désagréable digne de la pluvieuse automne.

 

Le Sud (Sorel), 2 mai 1888.

Le froid même au début de mai

Nous sommes à Joliette, dans Lanaudière.

Il a fait un fort vent mercredi et jeudi derniers [le 3 et 4 mai].

Le temps est toujours froid ; et bien qu’il y ait de la poussière sur les chemins, la terre est encore gelée.

L’ensemencement des terres ne commencera qu’après une pluie de plusieurs jours, car la terre ne pourra dégeler bientôt sans cela. Lire la suite

On mit beaucoup de temps à oublier la plus grande inondation de l’histoire du Québec

Et, avec raison, les journaux préviennent leurs lecteurs d’être aux aguets au moment où arrivent des printemps au grand couvert de neige. L’inondation de 1865 fit au moins 28 morts. On trouve ici une évocation de l’événement. Lire la suite

Arrêt sur Dai Wangshu

Un ouvrage me met sur sa piste, petit livre de poèmes choisis traduits du chinois et présentés par Yan Hansheng (1902-1993) et Suzanne Bernard (1932-2007).

Wangshu a eu une courte vie. Né en 1905 à Zhejang, en Chine, il décède à Beijing en 1950. Suzanne Bernard, écrivaine et critique littéraire française, sait bien nous le rendre dans la préface du livre. Lire la suite

De l’hebdomadaire Le Courrier de Saint-Jean du 22 avril 1898

Peut-il y avoir plus belle manifestation que celle-ci pour avertir que le printemps est là ?

À nouveau un poème échappé dans les colonnes d’un journal

Et souvent, il faut le noter, si ces textes ne sont pas à l’eau bénite, ils ont pour thème la nature ou l’amour.

Ici, Nérée Beauchemin, le poète de Yamachiche, près de Trois-Rivières, fait l’éloge d’avril. Et du rossignol. Lire la suite

Nous voilà à Saint-Cuthbert, à une soixantaine de kilomètres à l’est de Montréal

L’hiver n’a pas encore cédé.

On rapporte que dans le haut de la paroisse de Saint-Cuthbert, dans le neuvième rang appelé «Bel Automne », il y a encore trois pieds de neige.
Lire la suite

« Printemps »

Volez espoirs, chantez oiseaux,

Voici parties neige et froidure ;

Cloches sonnez, luisez coteaux,

Enfin voici dame Nature Lire la suite