Skip to content

Articles de la catégorie ‘La flore, la floraison’

Devant la galerie, les Hémérocalles fauves recommencent

Elles se remettent au travail. Elles ont oublié l’hiver.

La dernière belle-d’un-jour est disparue la nuit du 14 août.

Premier événement de cette sorte depuis 41 ans. Lire la suite

Courir les cimetières pour se trouver des fleurs

Cela se passe dans les deux cimetières catholiques de Québec

En dépit des remontrances qui leur sont adressées du haut de la chaire, des personnes sans scrupules continuent à voler les fleurs et à emporter même des rosiers tout entiers pris sur les tombes, dans les cimetières Belmont et St-Charles.

 Cela est simplement une indignité. Lire la suite

En son cœur, un soleil

Les cierges

Célébration de la fin de l’été.

Du côté des framboisiers sauvages

Lire la suite

Les framboisiers sauvages y vont d’une seconde floraison et présentent même un premier fruit

Jamais vu cela depuis 41 ans. Lire la suite

Ce n’est quand même pas rien

Nous vivons en ce moment en Amérique du Nord la migration du plus grand papillon migrateur au monde. Et celle-ci est peut-être la plus spectaculaire parmi ses plus récentes. Lire la suite

Un quartier de ville avec des ruelles

Mon amie Lorraine et son amoureux habitent un lieu semblable.

L’arrière des maisons donne sur une voie de passage prise en charge par les résidents. Lire la suite

Un été d’autrefois semblable à celui que nous connaissons cette année

Le printemps et l’été mariant leurs attraits sur le même arbre […] : voilà ce que le promeneur étonné peut admirer dans le jardin de madame Pierre Frigon, sur la côte St-Laurent, à St-Laurent.

Ce matin, en effet, M. Frigon apportait aux bureaux de « La Patrie » une branche de pommier tout en fleur et, après laquelle, de beaux fruits avaient été suspendus. Lire la suite

Le choix judicieux du lieu

Le talent de se confondre.

On dirait bien le copain de la mante religieuse. Peut-être ne souhaite-t-il pas la rencontrer et se cache, sachant qu’il pourrait lui faire l’amour, mais qu’elle le dévorerait par la suite.