Skip to content

Mais qu’est-ce ?

Et je marche et marche. Disponible. Cherchant à détecter tout près ou à distance ce qui m’aurait échappé jusqu’à aujourd’hui. Soudain, mais qu’est-ce ? Approchons.

«Si le jour est doux, le soleil chaud, l’Écureuil s’allonge sur une grosse branche, vers l’heure du midi, et s’abandonne à un voluptueux farniente Explique le journaliste Harry Bernard (1898-1979), L’Écureuil roux, Bibliothèque des jeunes naturalistes, tract no 20. Je viens d’en déranger un en pleine sieste.

***

Nous ne recevons physiquement, intellectuellement ou moralement, que ce que nous sommes préparés à recevoir. De même les animaux n’engendrent qu’à des saisons déterminées, et seulement leur espèce. Nous n’entendons et ne percevons que ce que nous connaissons déjà à demi. Une chose peut être nouvelle et remarquable mais, si elle ne me touche pas, si elle n’est pas de mon ressort, si, inconnue à mon expérience et étrangère à ma nature, elle n’attire pas mon attention, je ne l’entendrai pas quand on l’exprimera; si je la lisais, elle ne m’arrêterait pas. Tout homme suit ainsi sa propre piste dans la vie, à travers ce qu’il entend, ce qu’il lit, et observe dans ses voyages.

Henry David Thoreau, Journal, Extraits choisis et traduits par R. Michaud et S. David, Présentation de Kenneth White, Paris, Les Presses d’aujourd’hui, coll. L’Arbre double, 1981, p. 208.

 

Vous ne connaissez pas ce cher Thoreau (1817-1862). Laissez-vous toucher par ce grand poète, philosophe, essayiste et observateur attentif de la nature. Il existe de nombreux ouvrages de lui en français (des traductions bien sûr), probablement dans toute bonne librairie à l’état neuf, mais aussi chez l’un ou l’autre de vos bouquinistes favoris. Il vivait pas loin du Québec, en particulier à Concord, dans le Mass.

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS

Current ye@r *