Skip to content

Articles de la catégorie ‘Phrases faisant naître réflexion’

Un cadeau magnifique

J’ai toujours aimé les textes de mon ami Luc Bureau, géographe et tellement autre chose aussi. Sa lecture de la vie, ses perceptions de notre habitat et de nos conditions d’existence sont tellement originales. Toujours elles nous secouent. Lire la suite

Il faudrait revenir à l’écrivain français Jean Giono (1895-1970)

La montagne vue de l’île d’Orléans

Son œuvre est diverse et j’aime bien celle qui a pour cadre le monde paysan provençal.

Extrait de Rondeur des jours, son propos sur la marche. Lire la suite

Le karma selon un moine bouddhiste

J’ai d’abord connu Jacques Brosse (1922-2008), grâce à son livre L’homme dans les bois, publié chez Stock/nature en 1976. Comme le dit le quatrième de couverture : Retiré au fond des bois, Jacques Brosse, pendant un an, a voulu n’être que cela, une conscience émerveillée. On y trouve de bien beaux passages ; il faudra y revenir.

Lire la suite

Retour sur les années 1970

Elles furent de bien grandes années, où beaucoup nous était proposé. Mais comment pouvions-nous demeurer critique faute de recul, comment ne pas tout gober, comment séparer le « bon grain » des « mauvaises herbes » ?

Ainsi il s’est écrit des textes incroyables chantant sans nuances la grandeur de l’être humain que l’on rendait tout à fait unique, des textes qu’il serait gênant de répéter. Lire la suite

Diogène suis-je, je cherche une solide réflexion sur l’imagination

Ses grandeurs et ses limites.

Mais avez-vous déjà imaginé ce que nous serions sans l’imagination ? Des êtres strictement rationnels, ternes, « auras », au ras-des-pâquerettes.

Tant de bonnes gens vivent toute leur vie enfermés dans le premier degré, incapables du moindre envol, d’imaginer que la vie est bien davantage colorée que ce qu’ils perçoivent. Lire la suite

De Satprem, un livre de sagesse

En son temps, j’ai beaucoup aimé Par le corps de la terre, un livre pour cheminant, un livre pour personne en marche, en quête d’elle-même au fond. Certains en riaient peut-être, je ne sais plus, mais d’autres l’ont trouvé fort utile.

Voici quelques extraits. C’est beaucoup réduire l’ouvrage qui compte 444 pages. Allez, une idée du ton. Le personnage est en quête de sagesse, vit des moments heureux, mais souvent aussi fort difficiles. La cuve à laver. Lire la suite

Étrange. Il arrive que, dans la presse ancienne, on lit des passages qui pourraient être écrits aujourd’hui

Celui-ci s’en rapproche. Extraits.

À côté de ses petits calculs pratiques, se retrouve cette aberration du goût, l’un de nos plus dangereuses maladies modernes. Beaucoup en arrivent à confondre le faux avec le vrai, et même à préférer le faux.
Lire la suite

Retour sur « La Nouvelle Alliance »

Ce livre publié en 1979 a bien traversé le temps, nous l’évoquions. Mais avant de le quitter, il y a encore matière à réflexion que nous laissent les auteurs. Voici quelques phrases, quelques passages.

Les auteurs concluent leur introduction par ces mots : Lire la suite

Tel livre de sagesse d’autrefois a-t-il bien traversé le temps ?

Il faut avoir l’honnêteté de se poser la question. Il n’est pas surprenant de constater que certains sont complètement disparus et d’autres n’étaient pas une perte de temps pour qui s’y est attardé. Lire la suite

Que la condition de têtard est exigeante !

Une mare est une étendue d’eau de faible surface et de peu de profondeur alimentée seulement par la neige fondue et la pluie. Lire la suite