Skip to content

Un bébé accusé de vol

Il y a de ces histoires qui me laissent bouche bée, incapable d’y accrocher quelque présentation. En voici une nouvelle. Elle se passe à New York à l’automne 1894. Le journal La Patrie la rapporte le 23 novembre sous le titre Un bébé accusé de vol.

Parmi les prisonniers traduits devant le juge Hogan, à la dernière audience du tribunal de police de Jefferson Market, à New-York, se trouvait un bébé de 29 mois accusé de vol d’un portemonnaie contenant $60 ! La mère du bébé, une Italienne du nom de Philomena Baroni, était poursuivie simplement pour complicité.

Le principal accusé, bébé Baroni, dormait si paisiblement dans les bras de son père que le juge Hogan, loin de se douter qu’il ne faisait qu’imiter un juge célèbre de l’antiquité, n’a pas voulu permettre qu’on le réveillât pour lui faire subir son interrogatoire, attendu qu’un bébé qui dormait si paisiblement ne pouvait pas avoir un pareil crime sur la conscience ! Néanmoins le juge Hogan a entendu la plaignante, une autre Italienne du nom d’Amelio, demeurant dans la même maison que les Baroni.

La plaignante a raconté qu’elle avait laissé par mégarde la porte de son logement ouverte pendant qu’elle était occupée à laver les fenêtres. Entendant du bruit derrière elle, elle a vu un enfant entrer dans son logement, se diriger vers une chaise sur laquelle elle avait placé son portemonnaie et se sauver avec le butin. Interrompant son travail et descendant de la fenêtre, ce qui lui a pris un certain temps, Mme Amelio, quand elle est arrivée sur le palier de l’escalier, y a rencontré sa compatriote Philomena Baroni, tenant son bébé dans ses bras, et elle en a conclu aussitôt que sa voisine avait fait voler le portemonnaie par le bébé.

Mais voici le plus joli de l’histoire. Mme Amelio est allée porter plainte alors au poste de police de Macdougal Street, et un détective chargé de l’enquête a soumis alors le bébé accusé de vol à une épreuve qu’il croyait devoir être décisive.

Après avoir mis l’enfant en état d’arrestation, il l’a enfermé dans une chambre au milieu de laquelle il a placé une chaise sur laquelle il avait déposé un portemonnaie. Après quelques instants d’hésitation, l’enfant s’est traîné vers la chaise, a pris le portemonnaie avec lequel il s’était mis à jouer.

Le malin détective était tout fier de son expérience qu’il considérait comme concluante. Mais le juge Hogan n’a pas été de son avis, et il a acquitté le bébé et sa mère faute de preuves suffisantes.

 

L’enfant ci-haut est mon père Jean-Marie âgé de 27 mois. En effet, ça semble bien jeune pour être voleur.

2 commentaires Publier un commentaire
  1. Jusqu’ou peut aller la betise humaine….

    17 novembre 2012
  2. Jean Provencher #

    Absolument. Et toutes et tous, adultes, dans cette histoire, sont d’une bêtise sans nom.

    17 novembre 2012

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS

Current ye@r *