Skip to content

À qui le perroquet ?

Se demande le journal La Patrie le 14 novembre 1901. Un litige amusant entre un détective et un prêtre.

Vous vous souvenez sans doute que, le 30 juin, monsieur J. B. Lasnier, de Lévis, avait perdu son paon. Il le réclamait dans le journal local. Cette fois-ci, un perroquet est en cause, mais à Montréal.

À qui le perroquet gris qui s’est évadé récemment de la demeure de l’assistant détective Trudel ? Est-il la propriété du policier ou de Messire Jobin, curé de St-Jean de la Croix ? Nous le saurons probablement bientôt, attendu que le détective a reçu le billet laconique suivant : Veuillez donner aux porteurs mon perroquet gris, sinon je me verrai forcer de vous poursuivre en justice.

(Signé) Curé Jobin,

de la paroisse de St-Jean de la Croix.

L’assistant détective Trudel a répondu aux deux commissaires qu’il n’entendait pas se départir de l’oiseau, à moins que le curé de St-Jean de la Croix n’établisse clairement que l’oiseau lui appartient. Paul le perroquet a été acheté par Mme Trudel, il y a deux mois, d’une femme du boulevard St-Denis. On attend les développements.

Malheureusement, le journal ne donne pas suite à cette histoire d’oiseau bavard.

 

Merci à Paul Latendresse, de l’Animalerie, rue Cartier, à Québec, pour les images du perroquet gris. Photographies : Marie Latendresse.

No comments yet

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS