Skip to content

Des nouvelles de Botrel

On se souvient qu’en 1903, le barde Théodore Botrel était venu donner une série de concerts dans le but de lever la somme nécessaire à l’érection d’un monument à Jacques Cartier. Il trouvait inconcevable que rien ne rappelle la mémoire du Malouin dans sa ville de Bretagne. À ce sujet, on se reportera à l’article que nous écrivions le 27 mai dernier : http://jeanprovencher.com/2011/05/27/botrel-vient-nous-bercer-pour-cartier/.

Voici qu’une année et demie plus tard, le 10 octobre 1904, le journal Le Soleil nous donne des nouvelles du projet.

Botrel écrivait dernièrement à un de ses amis canadiens : Quant au monument Cartier, voici où nous en sommes. Le maire de Saint-Malo, M. Leny, un sectaire, ne voulait pas entendre parler du journal le ‘Salut’ dans le comité. (Il faut dire ici que le ‘Salut’ de Saint-Malo est un journal franchement catholique et que le directeur, M. Boivin, est un des principaux membres du comité Jacques-Cartier.) Il nous a mis bien des bâtons dans les roues. Mais, aux dernières élections il a été battu et le nouveau maire, M. Jouanjean, nous est tout acquis.

On vient de retirer la commande à Ogé, dont les maquettes successives déplaisent toutes au comité, et de remettre la somme recueillie (une vingtaine de mille francs) au ministre des Beaux-Arts, qui donnera la commande à un sculpteur de son choix. Bref, tout le monde dit que Cartier sera inauguré en septembre prochain, 1905.

Voici, d’autre part, ce que M. Montorgueil écrivait dans ‘L’Éclair’, l’année dernière, quelques jours après le retour de Botrel en France :

Le Canada, disait-il, aura contribué à faire dresser en France la statue de Jacques Cartier. Le barde Théodore Botrel, après une tournée fatigante mais triomphale, dans les villes de Montréal, Québec, Ottawa, etc., rapporte de la part des Français de la Nouvelle-France la somme de 15, 000 fr. au comité de Saint-Malo. Cette magnifique offrande d’un poète vaillant et désintéressé est aussi l’élan du cœur vers l’ancienne mère-patrie de ses fils lointains qui, à travers toutes les tempêtes, se souviennent…

Botrel espère que l’inauguration du monument Cartier sera une fête canadienne autant que bretonne et que beaucoup de Canadiens iront s’unir à leurs frères de Bretagne pour fêter l’immortel découvreur.

 

No comments yet

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS