Skip to content

« Chant du ciel » de Robert Desnos

La fleur des Alpes disait au coquillage : « tu luis »

Le coquillage disait à la mer : « tu résonnes »

La mer disait au bateau « tu trembles »

Le bateau disait au feu : « tu brilles »

Le feu me disait : « je brille moins que ses yeux »

Le bateau me disait : « je tremble moins que ton cœur quand elle paraît »

La mer me disait : « je résonne moins que son nom en ton amour »

Le coquillage me disait : « je luis moins que le phosphore du désir dans ton rêve creux »

La fleur des Alpes me disait « elle est belle »

Je disais : « elle est belle, elle est belle, elle est émouvante ».

 

Robert Desnos, Corps et biens, Éditions Gallimard, 1968, p. 115. Il s’agit d’un livre de poche.

No comments yet

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS