Skip to content

Connaissez-vous Robert Desnos ?

Poète né à Paris en 1900, arrêté par les nazis en 1944, il mourut du typhus en 1945 au camp de concentration de Térézine, en Tchécoslovaquie, certains disent plutôt d’épuisement. Il repose au cimetière du Montparnasse, à Paris.

André Breton, le principal animateur et théoricien du mouvement du surréalisme, a dit de lui en 1924 qu’il était peut-être le poète « le plus approché de la vérité du surréalisme ».

Mais il a rompu avec Breton en 1929, estimant que le surréalisme était « tombé dans le domaine public ».

Ici, extrait de son poème The night of loveless nights (1930).

 

Coucher avec elle

Pour le sommeil côte à côte

Pour les rêves parallèles

Pour la double respiration

 

Coucher avec elle

Pour l’ombre unique et surprenante

Pour la même chaleur

Pour la même solitude

 

Coucher avec elle

Pour l’aurore partagée

Pour le minuit identique

Pour les mêmes fantômes

 

Coucher avec elle

Pour l’amour absolu

Pour le vice pour le vice

Pour les baisers de toute espèce

 

Coucher avec elle

Pour un naufrage ineffable

Pour se prostituer l’un à l’autre

Pour se confondre

 

Coucher avec elle

Pour se prouver et prouver vraiment

Que jamais n’a pesé sur l’âme et le corps des amants

Le mensonge d’une tache originelle

 

Ce texte paraît dans le livre de Desnos Fortunes, Paris, Éditions Gallimard, 1945, p. 44. Il s’agit d’un livre de poche.

Voir aussi Claude Bonnefoy, La poésie française des origines à nos jours. Anthologie, Paris, Éditions du Seuil, 1975, p. 491.

No comments yet

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS