Skip to content

La belle histoire se poursuivra-t-elle ?

Voici les bourgeons des pruniers. Peut-être vous souvenez-vous que l’an dernier, après 40 ans, ils sont enfin arrivés, tout à fait seuls, sans aucune forme d’aide, à vaincre le nodule noir, une véritable engeance, un champignon qui les empêchait de mener à terme leurs fruits.

Comme quoi, le temps long, la voie de l’ensauvagement, peut parfois l’emporter sur le discours d’un conseiller fonctionnaire. En 1976, écouter ce dernier aurait signifié raser ces arbres.

Voyons voir cette année s’ils persisteront dans le sauvetage de leurs fruits.

2 commentaires Publier un commentaire
  1. Andrée Gendreau #

    S’il résiste peut-être que les miens le feront aussi? Mais, les pauvres pommiers ont été trop modifiés, ils n’auront sans doute pas l’énergie de cette dernière bataille… Je vais tout de même observer et comparer le comportement des pommiers sauvages et des modifiés. Je gagerais pour ceux qui n’ont pas trop fréquenté l’espèce humaine du dernier siècle…

    31 août 2017
  2. Jean Provencher #

    À la vérité, chère Andrée, avec les mois d’avril et mai de pluie de cette année, ils ont trouvé la vie bien difficile. Le 22 août dernier, j’y allais de ce commentaire : http://jeanprovencher.com/2017/08/22/et-les-pruniers-mirabelliers-continuent-de-cheminer/

    31 août 2017

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS