Skip to content

La partie de sucre

Voilà plus de 120 ans, au Québec, le printemps venu, qu’on organise des parties de sucre. La sève des érables à sucre coule à plein régime et, pendant quelques semaines, on produit du sirop et du sucre d’érable.

À l’origine, ce n’est qu’une simple rencontre de quelques personnes montant en forêt pour aller encourager les sucriers, qui travaillent nuit et jour au moment des grandes coulées. La transformation ne peut attendre.

Aujourd’hui, la partie de sucre est une fête fraternelle réunissant toutes les générations autour des produits de l’érable. Diabétiques, prière d’être bien prudents.

Il y a banquet, orage d’échanges, embrassades, musiciens, danses, chansons aussi bien sûr à l’occasion, et le tout sans aucun ordre. Des dames font le service et multiplient à la volonté des personnes présentes les plats de la cuisine québécoise printanière traditionnelle.

Hier, à Saint-Édouard-de-Lotbinière, mon ami Denys organisait une de ces belles rencontres pour la cinquième année. À la guitare, on retrouvait Paul Morisset, de Lotbinière, et, à l’accordéon, Marcel Lemay, 85 ans, de Lotbinière également. Touchant l’accordéon depuis 70-71 ans, il joue ici avec un instrument fabriqué par le luthier Émilien Castonguay, de Saint-Édouard, disparu voilà quelques années. Fonceur de chaises et de raquettes, monsieur Lemay maîtrise la babiche comme un as.

Voici quelques beaux moments de cette rencontre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

No comments yet

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS